Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

ECONOMIE

Le Burkina organise sa première édition du Salon de l’élevage dénommé «Sabel» du 27 novembre au 1er décembre 2018 à Ouagadougou. A une semaine de l’évènement, le comité national d’organisation présidé par Somanogo Koutou, par ailleurs ministre des Ressources animales et halieutiques était face à la presse ce mardi 20 novembre pour dévoiler les grands axes de cet évènement.


Cette première édition du Sabel est placée sous le thème : «Place des productions animales et halieutiques dans le développement des bases productives et de compétitivité de l’économie nationale». A quelques jours de cet important évènement, le CNO composé de 10 commissions, dit travailler d’arrache-pied pour le succès du tout premier salon entièrement consacré à l’élevage. C’est-à-dire, les ressources animales et halieutiques, leurs produits dérivés et les technologies, innovations et savoirs faire qui vont avec.

Deux types d’exposants seront présents à cette tribune selon le CNO. A savoir les présélectionnés de la commission compétition qui viennent des 13 régions du Burkina et les exposants libres qui viennent eux, pour faire découvrir leurs spécificités en lien avec le secteur de l’élevage. «182 exposants ont été retenus, soient 126 pour les animaux et 56 pour les transformateurs et innovateurs. En attendant d’atteindre les 300 exposants prévus, plus de 80 souscriptions ont déjà été enregistrés. Au total, c’est une quarantaine de prix qui sera décerné aux meilleurs acteurs du secteur», a indiqué le ministre Koutou.

Plusieurs communications sont prévues tout au long du Sabel 2018 et seront animées par diverses personnalités sur des thématiques liées au secteur. Ainsi, le colloque d’ouverture sur le thème sera conjointement animé par le ministre en charge de l’Economie et des Finances, Rosine Sory/Coulibaly et le ministre des Ressources animales et Halieutiques, Somanogo Koutou, l’Alliance pour la majorité présidentielle (APMP), le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), la société civile et les institutions financières. Les objectifs de ce colloque selon M. Koutou, sont de décliner la vision du gouvernement, celle de l’APMP, du CFOP et la position de la société civile sur la place des productions animales et halieutiques dans le développement économique et social du Burkina ; de présenter les opportunités de financements disponibles auprès des institutions financières.

Il y aura également cinq conférences et huit panels animés non seulement par les spécialistes des thématiques retenues mais aussi par les responsables des différentes filières animales ainsi que anciens responsables du département en charge de l’élevage. Il y aura aussi les B to B qui sont des moments importants pour tisser des relations d’affaires. Un espace dédié aux produits alimentaires d’origine animale est également prévu pour permettre au public de déguster les mets exposés.

En rappel, le Sabel selon ses organisateurs, a pour principal objectif, de contribuer à la promotion de l’élevage et à la valorisation des produits animaux à travers la création d'une plateforme de rencontre et d’échanges entre tous les acteurs de ce secteur stratégique. Les filières attendues sont celles du bétail viande, cuirs et peau, lait, miel, porc, pisciculture, aviculture et l’élevage non conventionnel. En raison de sa spécificité, il est prévu un panel consacré à la problématique de l’espèce asine dont la protection a fait l’objet d’un décret pris en 2016.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir