Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 

ENVIRONNEMENT

En attendant l’ouverture officielle de la chasse le 1er novembre prochain, les concessionnaires de zones de chasse du Burkina étaient chez le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba ce mercredi 8 août 2018. L’objectif était pour eux, de faire part au chef du gouvernement, leurs difficultés et demander appui et conseils.


Rien ne marche sans sécurité. C’est à ce titre que les concessionnaires de zones de chasse sont allés expliquer leurs difficultés à Paul Kaba Thiéba. Lesquelles difficultés se résument à la quiétude des animaux et des personnes exerçant dans ce domaine. Les zones les plus concernées selon Franck Alain Kaboré, président du royaume du trophée (les zones de chasse du Burkina) et président de la Fédération Ouest-Africaine de la chasse sportive, sont la région de l’Est et la zone présidentielle. «Nous avons fait des propositions concrètes au Premier ministre et j’avoue que les discutions ont été franches mais souffrez que nous rendons d’abord compte à qui de droit», a laissé entendre M. Kaboré.

Franck Alain Kaboré avoue que le chef du gouvernement a eu une oreille attentive à leurs préoccupations. Il explique d’ailleurs que le Burkina est le premier pays en matière de conservation de la faune dans la sous-région. «Faisons en sorte de na pas perdre cet héritage pour les générations futures. Permettons aux autres de ne pas être obligés d’aller ailleurs chercher les espèces pour montrer aux prochaines générations», conseille M. Kaboré. Il apprécie donc la réaction du Premier ministre qui selon lui, a même retenu des dates pour des actions à venir.

En rappel, la chasse commence officiellement le 1er novembre prochain et ce, pendant 6 mois. Au Burkina, il n’y a que deux femmes concessionnaires dont la plus jeune est Nadège Bamboré dont la zone de chasse se trouve dans la région des Hauts-Bassins, plus précisement à Houndé.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé