Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

ENVIRONNEMENT

Les nouveaux élus du bureau exécutif national des Chambres d’Agriculture du Burkina Faso ont été officiellement présentés à la presse le samedi 2 juin dernier à Ouagadougou. Le nouveau bureau a saisi cette occasion pour lancer un appel aux producteurs pour la réussite de la campagne agricole 2018-2019.

C’est Moussa Koné, président de la Chambre régional d’agriculture des Cascades qui est le président national de la Chambre nationale d’agriculture (CNA). Pour un mandat de cinq ans (2018-2022), ces nouveaux membres entendent, au cours de cette mandature, renforcer la communication en vue d’informer et d’éclairer les acteurs, gage d’une meilleure visibilité. Cela, affirme M. Koné, pour répondre à une étude diagnostique menée en 2016. Selon le président de la CNA, cette étude a montré que la majorité des chambres régionales assurent difficilement leur rôle au bénéfice de leurs ressortissants et partenaires des services publics et privés.

La troisième mandature se donne pour vision de renforcer la concertation et le partenariat. Et ce, pour permettre à la CNA d’être véritablement l’interface entre les producteurs et l’Etat ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Aussi, le bureau national dit noter avec regret la tension qui existe actuellement entre le ministère en charge de l’Agriculture et son personnel du réseau d’encadrement. Sur la question Moussa Koné, estime qu’il est important de trouver des solutions afin que cette crise «n’hypothèque» pas la campagne agricole 2018-2019. «Si les agriculteurs n’ont pas la semence, les intrants et l’encadrement  à temps, le déficit céréalier de cette saison sera pire que celle passée. Nous sommes inquiets, et c’est tout le Burkina Faso qui est inquiet, il y va de la survie de tous les Burkinabè» fait-il savoir.

La Chambre nationale d’agriculture invite les parties à privilégier le dialogue et la concertation pour solutionner «urgemment» cette situation car, relève M. Koné, aujourd’hui tous les acteurs du monde rural sont inquiets. «La campagne est déjà là et nous avons besoin des agents du ministère pour nous accompagner sur le terrain» lance-t-il.

A noter que les Chambres régionales d’agriculture (CRA) et la Chambre nationale d’agriculture (CNA), sont des institutions consulaires investies d’une mission de service public, d’intérêt général dans les domaines agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique. Elles sont dotées de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion et sont placées sous la tutelle technique des ministères en charge de l’Agriculture et des Finances.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé