Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

ENVIRONNEMENT

Le ministre en charge de l'Environnement, Batio Bassière a procédé le lundi 14 mai au lancement de la campagne d'inspections minières 2018 dans l'enceinte de la mine de zinc de Perkoa situé dans la région du Centre-Ouest.  Une cérémonie qui marque aussi la fin de la campagne précédente qui a permis au Bureau National des Évaluations Environnementales(BUNEE ) d'inspecter 28 mines industrielles et semi mécanisées avec l'appui financier du Programme d'Appui au Développement du Secteur Minier(PADSEM).

Depuis une décennie, le Burkina connaît un essor dans le secteur minier. Un boum minier qui n’est pas sans conséquences sur l’environnement. D’où une campagne d’inspection organisée par le Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique à travers le Bureau National des Évaluations Environnementales chaque année en vue de prévenir et/ou de corriger les problèmes environnementaux.

Nantou Mining, première mine souterraine de la nouvelle génération des mines au Burkina, la mine de Zinc de Perkoa découverte en 1982 a consenti d’énormes efforts en matière de protection et de préservation de l’environnement. C’est ce qui a donné de voir au ministre de l’environnement au cours d’une présentation de la mine. Une occasion saisie par le BUNEE pour présenter le bilan de la campagne d’inspection écoulée, les outils d’inspection et les dispositions qui encadrent ces inspections. Au cours de ces inspections, sur les 28 mines inspectées, 17 sont à suivre et 4 ont été interpellées. On note cependant entre autres: au niveau des mines industrielles :

- une absence de trie des déchets,

- une mauvaise gestion des huiles et de la boue,

- une mauvaise gestion des parcs à résidu...

Au niveau des semi-mécanisées, on note entre autres :

- l’absence de service environnemental.

Pour ce qui est de la campagne d'inspection minière 2018, elle va s’étendre à l’ensemble des mines industrielles et semi-mécanisées.

Le ministre en charge de l’environnement Batio Bassière a saisi également l’occasion pour interpeller les acteurs miniers en ces termes « nous devons retenir que tout projet ou programme doit se réaliser dans un contexte de développement durable. Il est donc de notre devoir à tous de montrer notre vision de sauvegarde de l’environnement à travers la réalisation de ces projets et programmes tout en appliquant la réglementation en matière d’évaluation environnementale ». Et pour ce faire une visite des sites d'exploitation par le ministre et sa délégation a mis fin a cette cérémonie de lancement qui a aussi mobilisé les autorités administratives et les agents des services Environnementaux du Centre-Ouest.

DCPM/MEEVCC

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir