Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

ENVIRONNEMENT

Le ministre en charge de l'Environnement, Batio Bassière a procédé le lundi 14 mai au lancement de la campagne d'inspections minières 2018 dans l'enceinte de la mine de zinc de Perkoa situé dans la région du Centre-Ouest.  Une cérémonie qui marque aussi la fin de la campagne précédente qui a permis au Bureau National des Évaluations Environnementales(BUNEE ) d'inspecter 28 mines industrielles et semi mécanisées avec l'appui financier du Programme d'Appui au Développement du Secteur Minier(PADSEM).

Depuis une décennie, le Burkina connaît un essor dans le secteur minier. Un boum minier qui n’est pas sans conséquences sur l’environnement. D’où une campagne d’inspection organisée par le Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique à travers le Bureau National des Évaluations Environnementales chaque année en vue de prévenir et/ou de corriger les problèmes environnementaux.

Nantou Mining, première mine souterraine de la nouvelle génération des mines au Burkina, la mine de Zinc de Perkoa découverte en 1982 a consenti d’énormes efforts en matière de protection et de préservation de l’environnement. C’est ce qui a donné de voir au ministre de l’environnement au cours d’une présentation de la mine. Une occasion saisie par le BUNEE pour présenter le bilan de la campagne d’inspection écoulée, les outils d’inspection et les dispositions qui encadrent ces inspections. Au cours de ces inspections, sur les 28 mines inspectées, 17 sont à suivre et 4 ont été interpellées. On note cependant entre autres: au niveau des mines industrielles :

- une absence de trie des déchets,

- une mauvaise gestion des huiles et de la boue,

- une mauvaise gestion des parcs à résidu...

Au niveau des semi-mécanisées, on note entre autres :

- l’absence de service environnemental.

Pour ce qui est de la campagne d'inspection minière 2018, elle va s’étendre à l’ensemble des mines industrielles et semi-mécanisées.

Le ministre en charge de l’environnement Batio Bassière a saisi également l’occasion pour interpeller les acteurs miniers en ces termes « nous devons retenir que tout projet ou programme doit se réaliser dans un contexte de développement durable. Il est donc de notre devoir à tous de montrer notre vision de sauvegarde de l’environnement à travers la réalisation de ces projets et programmes tout en appliquant la réglementation en matière d’évaluation environnementale ». Et pour ce faire une visite des sites d'exploitation par le ministre et sa délégation a mis fin a cette cérémonie de lancement qui a aussi mobilisé les autorités administratives et les agents des services Environnementaux du Centre-Ouest.

DCPM/MEEVCC

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé