Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

ENVIRONNEMENT

Dans le but de relever les défis actuels du développement urbain afin d’assurer le bien-être des populations, le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme se fixe de nouveaux objectifs prioritaires pour l’année 2018. Tout en présentant les résultats obtenus à ce jour, le ministre en charge de l’Urbanisme, Maurice Dieudonné Bonanet à travers une conférence de presse ce jeudi 8 février 2018, a esquissé les perspectives pour l’année 2018.


Le bilan des deux dernières années dans la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière d’urbanisme, d’habitat et de construction, est satisfaisant selon le ministre Bonanet. Ainsi donc au cours de la période 2016-2017, les efforts du MHU ont porté sur l’élaboration des outils de planification et de gestion urbaine, la règlementation en matière d’aménagement et de construction, la satisfaction des besoins en termes d’équipements et de logements et la promotion de la gouvernance urbaine.

Au titre de la planification et de l’aménagement urbain, on retient l’élaboration de Schémas directeurs d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) de 13 communes urbaines (Batié, Bittou, Bogandé, Boromo, Bousse, Houndé, Niangologo, Orodara, Pama, Pô, Réo, Tougan et Yako) dont la validation interviendra en 2018. «Nous allons bientôt élaborer 10 nouveaux SDAU parce que l’objectif pour nous, est de doter les 45 provinces du Burkina de cet outil de base d’urbanisation», a promis Dieudonné Bonanet. Au titre de ce même programme, le MHU a élaboré une stratégie de résorption de l’habitat spontané dans les 13 capitales régionales et Pouytenga.

En matière de valorisation des espaces urbains et ruraux, le MHU dit avoir procédé au démarrage des premiers lotissements de 55 chefs-lieux de communes rurales entrant dans le cadre des exceptions prévues par la mesure de suspension de lotissement étant donné que ce sont les premiers lotissements de ces localités. Le ministre Bonanet fait d’ailleurs remarquer qu’il n’y a aucun lotissement en cours en dehors des exceptions faites par ladite mesure.

Toutefois, le ministre de l’Urbanisme révèle que les nouveaux lotissements et restructurations vont démarrer au cours de cette année 2018 après la levée de la mesure de suspension. «Il n’y aura plus une seule commune rurale non lotie après 2018», affirme Maurice Bonanet.

Le ministre relève aussi que les rapports des 10 régions de la commission d’enquêtes parlementaires sur le foncier urbain, ont été déposés et sont en traitement au niveau de la cellule interministérielle. Selon le ministre, ce sont au total 115.000 dossiers qui ont été examinés par la commission ad’hoc.

La campagne nationale d’inscription au Programme national de construction de logements (PNCL) d’avril à mai 2017 et qui a permis d’enregistrer 208.232 demandes étaient également au cœur des échanges. A ce sujet, le ministre Bonanet a fait remarquer que cette campagne avait pour objectif premier d’avoir une base de données des besoins des populations. Toutefois, le MHU rassure que l’identification des terrains pour la construction des logements a été déjà faite. «Nous avons signé les conventions avec les promoteurs immobiliers pour une première tranche en fin d’année 2017 dans toutes les capitales régionales pour la construction de 5.000 logements dont 900 à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, 500 à Manga et 300 dans les autres chefs-lieux de région à l’exception de Gaoua. Nous allons lancer les opérations de tirages au sort pour l’acquisition des logements au fur et à mesure que les constructions finissent», a expliqué le ministre.

Les objectifs prioritaires du MHU pour 2018 sont entre autre : l’accélération de la mise en œuvre du PNCL pour atteindre 40.000 logements en 2020 ; le démarrage de la résorption des zones d’habitats spontanés communément appelées «zones non lotis» par des opérations de restructuration ; l’étude de réhabilitation des anciens quartiers dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso ; l’adoption de la loi portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Ordre des urbanistes du Burkina, l’opérationnalisation de la loi portant bail d’habitation privée au Burkina par l’adoption de son projet de décret d’application etc.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé