Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

ENVIRONNEMENT

La plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest a été inaugurée ce mercredi 29 novembre 2017 à Zagtouli par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et son homologue français Emmanuel Macron. L’Union européenne a apporté sa contribué à hauteur de 25 millions d’euros soit environ 16,4 milliards de F CFA.


Cette centrale solaire de Zagtouli est le premier jalon d’un vaste programme de développement de la production d’énergie solaire au Burkina Faso avec l’objectif de fournir d’ici 2020 plus de 100 mégawatts d'énergie solaire sur le réseau du Burkina soit environ 30% de la production totale du pays.

Ce projet a vu le jour grâce au financement d’une part du gouvernement burkinabè et d’autre part d’un don de l’Union européenne d’une valeur d’environ 16,4 milliards de F CFA et d’un prêt d’environ 15 milliards de F CFA, de l’Agence française de développement (AFD). «Avec ses 129 600 panneaux solaires sur une superficie de 60 hectares, l’équivalent de 84 terrains de football, la centrale solaire de Zagtouli permettra de fournir de l’énergie propre à 660 000 personnes tout en réduisant par quatre le coût de production», a déclaré Jean Lamy, représentant de l’Union européenne au Burkina. Pour lui, cette centrale permettra d’améliorer l’accès à l’énergie pour les Burkinabè et, par cette centrale, le Burkina aura plus d’électricité et contribuera à la lutte contre le changement climatique.

S’agissant du sommet Europe-Afrique qui s’est tenu les 29 et 30 novembre dernier à Abidjan, M. Lamy a indiqué que le projet de Zagtouli est une «parfaite illustration des multiples projets qui devraient être réalisés dans le cadre du partenariat entre l’Europe et l’Afrique». «Il y a un plan solaire que le gouvernement burkinabè a décidé de mettre en place et que nous, partenaires au développement, sommes prêts à accompagner à l’image de ce que nous avons fait ce matin à Zagtouli», a souligné Jean Lamy.

Le représentant de l’Union européenne a mentionné par ailleurs la mise en service de l’interconnexion avec le Ghana qui permettra au Burkina Faso de disposer d’une nouvelle source d’énergie fiable et peu coûteuse au bénéfice des populations qui verront une amélioration importante du service d’électricité. Ce projet a été financé par l’Union européenne, la Banque mondiale et la France.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir