Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

ENVIRONNEMENT

Le chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et son homologue français,  Emmanuel Macron, ont inauguré ce mercredi, à Zagtouli, la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest.

Avec sa capacité de 30 MW et ses 129 600 panneaux solaires sur une superficie de 60 hectares, l’équivalent de 84 terrains de football, la centrale solaire de Zagtouli permettra de fournir de l'énergie propre à 660 000 personnes tout en réduisant par quatre le coût de production.

La mise en service de cette centrale représente un gain d’émissions de 26 000 tonnes de CO2 par an. Sa construction réalisée par l’entreprise CEGELEC (groupe Vinci) et des entreprises locales a duré à peine plus d’un an et a mobilisé jusqu’à 400 employés.

 «A ce jour c’est la plus grande centrale solaire photovoltaïque de l’Afrique de l’ouest d’une capacité de 33 mégawatt-crête (unité qui mesure la puissance maximale de production)», assure le chef de projet, Saïdou Nana, en précisant qu’elle va «permettre de donner beaucoup plus d’énergie à la Sonabel pour qu’elle puisse distribuer à ses abonnés».

Le projet répond aux priorités fixées par le gouvernement burkinabè dans le cadre du Plan National de Développement économique et Social (PNDES) et aux engagements pris lors de la COP 21. Le président du Faso Roch Kaboré, précise d’ailleurs que c'est la matérialisation de son engagement de faire du mix énergétique au Burkina. Il a également promis la mise en place d'un projet d'électrification solaire dénommé «Yeleen» à partir de 2018.

La centrale solaire de Zagtouli a été financée par le gouvernement burkinabè et par un don de l'Union européenne de 25 millions d’euros (environ 16,4 milliards FCFA), accompagné d’un prêt de 22,5 millions d’euros (environ 15 milliards FCFA) de l'Agence Française de Développement (AFD).

Elle est le premier jalon d’un vaste programme de développement de la production d’énergie solaire au Burkina Faso avec l’objectif de fournir d’ici 2020 plus de 100 MW d’énergie solaire sur le réseau du Burkina Faso, soit environ 30% de la production totale du pays.

Cette inauguration précède de quelques semaines la mise en service d’une autre infrastructure majeure financée par l’Union européenne (FED et BEI), la Banque mondiale et la France : l’interconnexion avec le Ghana qui permettra au Burkina Faso de disposer d’une nouvelle source d’énergie fiable et peu coûteuse au bénéfice des populations qui verront une amélioration importante du service d’électricité.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir