Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

ECONOMIE

Au cours de l’année 2016 et conformément à ses missions, la Direction Générale du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes (DGCRF) du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’artisanat a contrôlé  11 087 magasins et autres infrastructures de commerce sur tout le territoire national. 


Ces contrôles inopinés auprès des commerçants ont permis de constater le non-respect de la réglementation en vigueur par  des  commerçants et la saisie d’importants lots de produits périmés, prohibés et illicites c'est-à-dire issus des fraudes. Au 31 décembre 2016, la DGCRF a enregistré en termes de saisies 316 bidons de jus et boissons, plus de 5000 bouteilles de boissons alcoolisées contrefaits et des équipements de production, 88 bidons d’huiles, 10 cartons de lait, 160 cartons de biscuits, 100 cartons de boites de conserves de tomate et de moutarde, deux tonnes de poulets, 05 sacs de riz et 17 tonnes de bonbons tous périmés.  En ce qui concerne la fraude, la DGCRF a saisi au total 24 cartouches de cigarettes, 36 cartons de piles, deux(02) rouleaux de tissu et 31 415 litres de carburant. Comme produits prohibés, on note la saisie de 30 boîtes de produits pharmaceutiques.

Toutes les pratiques contraires ou infractions commises dans l’exercice des activités économiques par les acteurs du domaine en violation des textes en vigueur en l’occurrence la Loi N° 15/94/ADP du 5 mai 1994 portant organisation de la concurrence au Burkina Faso ont été sanctionnées conformément aux textes en vigueur au Burkina Faso. Les amendes issues de ces infractions s’élèvent à deux cent quarante-quatre millions deux cent deux mille soixante-dix-neuf (244 202 079) francs CFA, soit un taux de réalisation de 174,43% de recouvrement.

Outre les contrôles, la DCRF a pour rôle de recueillir aussi les différentes plaintes et de les instruire. Pour le compte de l’année 2016, la direction a enregistré et instruit soixante-deux (62) plaintes et ce dans différents domaines d’activités économiques. Elle a aussi saisie la justice dans certains cas. 
Les consommateurs sont invités à dénoncer toute pratique illicite en matière aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 pour la ville de Ouagadougou et 80 00 11 86 pour la ville de Bobo-Dioulasso.

DCPM/ Commerce, Industrie et Artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé