Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

©DR

ECONOMIE

Le gouvernement burkinabè a annoncé ce lundi 9 septembre 2019 la suspension jusqu’à nouvel ordre des importations des huiles alimentaires et du sucre. Le ministère en charge du commerce a suspendu à cet effet la délivrance des autorisations spéciales d’importation de ces deux produits.

Donc à partir de ce lundi 9 septembre 2019, toute importation vers le territoire burkinabè d’huile alimentaire et de sucre est formellement interdite jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui vise, selon le communiqué de ministère du Commerce, à soutenir l’industrie locale et à promouvoir la consommation des produits « made in Burkina ».

« Cette suspension intervient suite aux différentes concertations entre le département en charge du commerce et les distributeurs dans le but de trouver des solutions aux graves dysfonctionnements du marché des produits concernés » précise le ministère.

Le département en charge du commerce a rappelé également « à l’attention des opérateurs économiques que conformément au régime général des importations et des exportations en vigueur, toute importation sans titre constitue une infraction et sera punie comme telle ».

Depuis plusieurs années, les industries locales productrices d’huile alimentaire et de sucre ne cessaient de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de mévente considérable de leur production. Ce qui menaçait directement la survie de leurs unités.  Outre cela, elles avaient à plusieurs reprises dénoncé la concurrence déloyale des produits importés qui n’étaient pas soumis à la même réglementation qu’elles. 

Le gouvernement avait alors encouragé les différentes institutions étatiques à s’approvisionner prioritairement chez les producteurs locaux pour leur différents besoins alimentaires.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé