Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

ECONOMIE

Depuis quelques jours une rumeur circule sur les réseaux sociaux sur l’existence de faux numéros de série sur les billets de 10 000 FCFA et 5 000 FCFA et de différence sur les dimensions de ces billets.

 

Dans un communiqué publié ce lundi sur son site Internet,  La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a démenti formellement cette information qu’on lui impute tout en appelant à la vigilance du public. «La BCEAO dément formellement être à l’origine de ces informations malveillantes et précise qu’elle n’a apporté aucune modification à la gamme actuelle des billets de banque de son émission en circulation qui demeurent valides» indique le communiqué.

Par conséquent, l’institution émettrice desdits billets a, du coup, invité les populations à la plus grande vigilance et à ne se référer « qu’aux seules voies de communication officielles » de la banque, à savoir son site Internet et la presse écrite et audiovisuelle.  Par ailleurs, le communiqué précise que la BCEAO se réserve le droit de  lancer des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs et complices de ces actes et messages.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir