Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

ECONOMIE

La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA) a procédé le jeudi 27 juin 2019 à Abidjan, à la première cotation à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l’UEMOA (BRVM) de son 8ème emprunt obligataire dénommé « CRRH-UEMOA 5,95% 2018-2030 » & « CRRH-UEMOA 6,05% 2018-2033 ».

Cet emprunt a été émis en deux tranches de 12 ans et 15 ans sur le marché financier régional du 30 octobre 2018 au 15 janvier 2019 et a permis de mobiliser 30,2 Mds FCFA, soit les 30 Mds FCFA recherchés pour le refinancement des concours à l’habitat consentis par les banques actionnaires de la CRRH-UEMOA.

En souscrivant à l’emprunt CRRH-UEMOA 5,95% 2018-2030 & CRRH-UEMOA 6,05% 2018-2033, les investisseurs ont renouvelé leur confiance à la CRRH-UEMOA et l’ont confortée dans sa mission de mobilisation de ressources longues en faveur de ses banques actionnaires pour le refinancement des prêts à l’habitat consentis à leurs clients.

Ce huitième emprunt obligataire porte à 162.3 Mds de FCFA le montant total des ressources mobilisées par la CRRH-UEMOA sur le marché financier régional entre juillet 2012 et décembre 2018, et sur des maturités de 10 ans et 15 ans, pour le refinancement des prêts à l’habitat consentis par ses banques actionnaires.

Cette cérémonie a été l’occasion pour le Directeur Général de la CRRH-UEMOA de remercier « les investisseurs qui font confiance à la CRRH-UEMOA en l’accompagnant dans sa mission d’amélioration du financement du logement dans les pays de l’UEMOA. Avec un montant total de 162,3 milliards de francs CFA mobilisé depuis 2012 sur des maturités de 10 ans à 15 ans, la CRRH-UEMOA s’établit comme une solution innovante et compétitive pour le financement de l’accès à la propriété immobilière des ménages dans l’Union.

Monsieur Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur Général de la BRVM et du DCBR a souligné que « ce huitième emprunt obligataire réalisé par la CRRH-UEMOA depuis 2012, fait de cette institution l’un des émetteurs réguliers et structurants du marché obligataire de l’UEMOA ». Il a par ailleurs ajouté que « cette régularité confirme la pertinence de la création de cette Institution et le rôle majeur qu’elle joue dans la facilitation de l’accès au logement pour les populations de l’Union ».  

Les interventions de la CRRH-UEMOA ont aujourd’hui un impact réel sur la distribution de prêts hypothécaires par les banques refinancées en leur permettant d’accorder davantage encore de prêts à l’habitat à leur clientèle, à des taux compétitifs et sur des durées plus longues. 

La CRRH-UEMOA renouvelle ses remerciements à l’ensemble des souscripteurs de sa huitième émission obligataire, et sait pouvoir compter sur eux pour le succès de sa neuvième émission visualisée pour le second semestre 2019. 

La CRRH-UEMOA, Finançons ensemble, l’accès à la propriété pour tous.

 

Fait à Abidjan, le 27 juin 2019

Christian N. D. AGOSSA

Directeur Général

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé