Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

Des membres de la nouvelle équipe (Ph. Burkina24)

ECONOMIE

La Chambre des mines du Burkina (CMB) a désormais un nouveau président. En effet, Elie Justin Ouédraogo vient de céder son fauteuil à Tidiane René Barry. Cela est intervenu à l’issue d’une assemblée générale au cours de laquelle a été renouvelé le conseil d’administration. 

 


Ce lundi 16 janvier 2017, s’est tenue à Ouagadougou l’assemblée générale de la CMB. La  rencontre a procédé au renouvellement des membres du conseil d’administration. Lequel conseil, constitué de 25 membres, sera présidé par Tidiane Barry, en remplacement de Elie Justin Ouédraogo, pour une durée de 2 ans.
Au soir de ladite assemblée générale, la 4e du genre de l’institution faîtière des mines, le nouveau président a dans la foulée fait part de ce qu’il considère comme priorités, dans l’accomplissement de sa mission durant son mandat. Avec un bureau qu’il présente comme «très équilibré et riche en expériences et en expertises», et qui a en son sein la plupart des acteurs des sociétés minières, Tidiane René Barry souhaite poursuivre le renforcement de l’ancrage institutionnel de la CMB.

A cet effet, et selon ses dires, il va falloir «être une force de propositions pour un secteur minier compétitif». Mais aussi, «l’autre défi est la nécessaire communication permanente afin de partager avec l’opinion publique la réalité du secteur minier», affirme-t-il. Pour l’atteinte de résultats satisfaisants,  le nouveau bureau dirigé par M. Barry, espère mettre l’accent sur une «bonne stratégie de communication» pour répondre aux questions légitimes des populations.

En outre, Tidiane Barry dit s’inscrire dans la continuité, du moment où «il y a d’autres priorités qui relèvent de thématiques que nous avons commencées à développer avec l’ancien bureau». C’est fort d’une expérience avérée dans le secteur des mines que celui qui jusque-là officiait en tant que Directeur des affaires corporatives d'Iamgold Essakane SA depuis 2008, prend le commandement de la CMB.  Il a par ailleurs contribué à la création et au développement de la première mine de classe mondiale au Burkina Faso, classée parmi les 5 premières entreprises du pays en termes de chiffre d'affaires.

Au sein de la Chambre des mines du Burkina Faso, M. Barry a, sous la casquette de vice-président œuvré à la promotion de l'industrie minière du pays en basant sa vision sur l'établissement d'un partenariat gagnant-gagnant entre les acteurs privés du secteur minier et les parties prenantes que sont le Gouvernement, les populations riveraines des sites miniers et la communauté nationale tout entière.

En rappel, le successeur d’Elie Justin Ouédraogo est membre fondateur et président de la branche locale de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du Pétrole-lCM.

GSA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir