Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

ECONOMIE

La formation et l’emploi des jeunes est une préoccupation majeure pour la République populaire de Chine. Ce jeudi 24 janvier 2019, le plus grand pays d’Asie orientale a fait don de kits d’installation aux 40 meilleurs élèves sortants des centres professionnels du Burkina dans le cadre de l’appui à l’entrepreneuriat offert par son Ambassadeur au pays des Hommes intègres.

L’avenir de tout pays repose sur sa jeunesse. La République populaire de Chine en est consciente et pour elle, la formation professionnelle des jeunes est un domaine primordial pour le développement économique de toute nation. Joignant l’acte à la parole, la République populaire de Chine via son ambassadeur à Ouagadougou, a octroyé un fonds sous forme de kits d’appui à l’entrepreneuriat aux 40 meilleurs élèves burkinabè sortants des centres de formation professionnelle. Témoignant ainsi sa volonté d’«accompagner le Burkina dans ses efforts de développement».

Ces kits d’une valeur de 400 mille Yuans chinois soit 31,6 millions de francs CFA, sont composés essentiellement d’outils professionnels d’équipements et de matières premières qui serviront aux bénéficiaires pour le démarrage de leurs futures entreprises. Ce fonds dit «Ambassadeur pour l’entrepreneuriat» vise trois objectifs. Notamment la pose de la première pierre dans le domaine technique afin de former de «grands maîtres prisés», maîtrisant l’expertise et le savoir-faire ;  La redynamisation de l’enthousiasme des jeunes burkinabè pour la formation professionnelle ; La revalorisation des perspectives dans les métiers techniques pour déclencher l’industrialisation.

Des outils professionnels d’équipements et de matières premières

«Ce fonds ambassadeur pour l’entrepreneuriat est un accompagnement pour l’émergence d’une communauté de grands maître qui piloteront le développe industriel du Burkina. Je saisis cette occasion pour vous tenir informer que le gouvernement chinois a décidé de fournir à la partie burkinabè, un don de matériel de formation professionnelle d’une valeur d’environ trois millions de Yuan chinois, soit 254 millions de francs CFA. Ce matériel sera remis en juin prochain. Nous estimons que ces équipements pourront aider les autorités à promouvoir la formation professionnelle des jeunes burkinabè», a laissé entendre l’ambassadeur Li Jian.

Au nom du ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelle (MJFIP), Issouf Traoré, directeur de cabinet dudit ministère a reconnu que la crise de l’emploi des jeunes est une réalité qui perdure dans de nombreux pays du monde. Au Burkina, le diagnostic dressé par le Dircab indique que les taux de chômage et de sous-emploi des jeunes restent également élevés respectivement de 6,5% et de 24,9% selon les données de l’Agence nationale de l’emploi et du secteur informel de 2015.

Le protocole de Don signé par les deux parties

L’emploi étant le moyen privilégié par lequel les jeunes peuvent participer au revenu et améliorer leurs conditions de vie, Issouf Traoré au nom du ministre, a exhorté les élèves bénéficiaires, à faire de ces kits, un tremplin pour la création de leurs micros entreprises et à être compétitifs sur le marché du travail. Message bien reçu par Honoré Kini, qui au nom des récipiendaires, a promis en faire bonne utilisation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé