Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

ECONOMIE

2018 a été une année difficile certes mais satisfaisante dans la mise en œuvre des activités de l’association Action des journalistes pour les mines (AJM). C’est fort de cela que ladite association comme à l’accoutumée, a présenté ses vœux de nouvel an à la chambre des mines du Burkina le 18 janvier 2019.

En 2018, les activités de l’AJM étaient placées autour du thème : «Environnement et développement durable». Pour une jeune association comme l’AJM, le bilan est satisfaisant selon Elie Kaboré, président de l’AJM. En effet, le taux d’exécution des activités est d’environ 90%. Et cela dénote de la confiance que les partenaires ont en elle et aussi du sérieux du travail des membres et des patrons de presse. Pour l’année 2019, l’AJM entend déployer ses activités autour du thème : «L’intégration du secteur minier dans le tissus économique et social».

L’effet d’entrainement positif du secteur minier dans le développement du Burkina au plan économique et social sera donc au centre des activités de l’AJM. Et c’est pour cela qu’Elie Kaboré a invité la chambre des mines et les sociétés minières à s’impliquer davantage pour permettre d’atténuer le sentiment anti-secteur minier au sein de l’opinion qui grandit du fait que les populations sont parfois en manque d’informations justes.

Un message qui a été bien reçu par Tidiane Barry, président de la chambre des mines qui tout en reconnaissant les mérites de cette association, a invité l’ensemble des parties prenantes du secteur minier à jouer leurs rôles par rapport à ce cheminement. «Si nous sommes là en ce début d’année à nous féliciter les uns et les autres, c’est parce que nous avions à cœur que cette vision perdure et chacun de nous à jouer et rôle et sa partition», reconnait le président de la chambre des mines.

Malgré les défis sécuritaires que traverse le Burkina, Tidiane Barry se veut confiant pense que le Burkina à des raisons d’espérer en un avenir meilleur en termes de développement économique et social. Occasion pour lui donc d’inviter l’ensemble des acteurs à travailler à ce que les entreprises minières évoluent dans un climat social paisible.
 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé