Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

ECONOMIE

2018 a été une année difficile certes mais satisfaisante dans la mise en œuvre des activités de l’association Action des journalistes pour les mines (AJM). C’est fort de cela que ladite association comme à l’accoutumée, a présenté ses vœux de nouvel an à la chambre des mines du Burkina le 18 janvier 2019.

En 2018, les activités de l’AJM étaient placées autour du thème : «Environnement et développement durable». Pour une jeune association comme l’AJM, le bilan est satisfaisant selon Elie Kaboré, président de l’AJM. En effet, le taux d’exécution des activités est d’environ 90%. Et cela dénote de la confiance que les partenaires ont en elle et aussi du sérieux du travail des membres et des patrons de presse. Pour l’année 2019, l’AJM entend déployer ses activités autour du thème : «L’intégration du secteur minier dans le tissus économique et social».

L’effet d’entrainement positif du secteur minier dans le développement du Burkina au plan économique et social sera donc au centre des activités de l’AJM. Et c’est pour cela qu’Elie Kaboré a invité la chambre des mines et les sociétés minières à s’impliquer davantage pour permettre d’atténuer le sentiment anti-secteur minier au sein de l’opinion qui grandit du fait que les populations sont parfois en manque d’informations justes.

Un message qui a été bien reçu par Tidiane Barry, président de la chambre des mines qui tout en reconnaissant les mérites de cette association, a invité l’ensemble des parties prenantes du secteur minier à jouer leurs rôles par rapport à ce cheminement. «Si nous sommes là en ce début d’année à nous féliciter les uns et les autres, c’est parce que nous avions à cœur que cette vision perdure et chacun de nous à jouer et rôle et sa partition», reconnait le président de la chambre des mines.

Malgré les défis sécuritaires que traverse le Burkina, Tidiane Barry se veut confiant pense que le Burkina à des raisons d’espérer en un avenir meilleur en termes de développement économique et social. Occasion pour lui donc d’inviter l’ensemble des acteurs à travailler à ce que les entreprises minières évoluent dans un climat social paisible.
 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir