Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Image d'illustration

ECONOMIE

La Fédération nationale des acteurs du transport routier(Fenat) au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 31 décembre 2018, a annoncé  un réajustement des tarifs de transport à partir de ce 5 janvier  2019.

« Chaque compagnie en raison des charges auxquelles elle fait face va réajuster ses tarifs à partir du 5 janvier 2019 » a fait comprendre la fédération. La raisons avancée par les transporteurs est le  non-respect des accords conclus entre leur corporation et le gouvernement, suite à la hausse du prix du carburant en novembre dernier.  En sus du réajustement, la Fenat a décidé de suspendre la desserte de toutes les localités du pays pour 72h à compter du 7 janvier 2019.

En rappel, le gouvernement burkinabè avait pris l’engagement de prendre des dispositions pour éviter que l’augmentation du prix des hydrocarbures opérée en novembre dernier n’ait de répercussion sur les prix des produits de grande consommation et sur les tickets de transports. Dans cette optique, le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba avait eu des échanges avec l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (Otraf) ainsi que la Fédération nationale des acteurs du transport routier du Burkina (Fenat), le  lundi 19 novembre 2018. 

A l’issue des échanges, les transporteurs avaient pris l’engagement de ne pas répercuter la hausse de 75 F CFA du prix du litre d’essence et de gas-oil sur les tarifs du transport des hydrocarbures et des personnes. Mais, ce lundi 31 décembre, les acteurs du transport routier ont annoncé un réajustement des prix de transport à partir du 5 janvier 2019. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir