Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

ECONOMIE

La deuxième session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2018 du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques (MAAH) s’est tenue ce jeudi 20 décembre 2018 à Pobéré, commune rurale de la région du Centre-sud sous le thème « Quels mécanismes de résilience de l’agriculture face aux aléas naturels ? »

Il  était question d’examiner les résultats auxquels est parvenu le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques au cours de l’année agricole écoulée et de projeter des correctifs pour la campagne agricole à venir. Selon monsieur Alassane Guiré, Secrétaire général du MAAH, « la campagne agricole 2018-2019 a été très satisfaisante. Plus de 4 950 000 tonnes de céréales sont attendues soit une hausse de 22% par rapport à la  campagne écoulée ».

Monsieur Alassane Guiré a ainsi saisi l’occasion pour traduire sa gratitude et ses félicitations aux vaillantes populations du monde rural et les services techniques déconcentrés du MAAH, qui ont joué un rôle capital pour l’atteinte de ces résultats.

Pour la campagne agricole 2019-2020, le département en charge de l’agriculture, s’est fixé comme objectifs, d’atteindre une production agricole de 5 800 000 tonnes de céréales, 1 700 462 tonnes de cultures de rente et 986 946 tonnes de cultures vivrières.

 

Service d'Information du Gouvernement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé