Aujourd'hui,
URGENT
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer
Tunisie: l'universitaire Kaïs Saïed élu président au second tour de la présidentielle (Sondages)
Nobel: le prix Nobel de la paix attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed
Tunisie: la justice a décidé de libérer le candidat à la présidentielle Nabil Karoui, en détention pour des soupçons de fraude fiscale
Fonds mondial: le montant des 14 milliards de dollars pour éradiquer le Sida, la tuberculose et le paludisme d'ici à 2030 a été atteint

ECONOMIE

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) est sorti de son silence ce samedi 24 novembre 2018 au cours d’une conférence de presse, qui servait de cadre pour qu’elle livre sa position face à la retenue à la source de la taxe de résidence opérée par le gouvernement. Il qualifie cette mesure de « répression fiscale ».

 « On ne peut pas saisir le salaire d’un travailleur sans suivre la procédure » foi de Nongo Grégoire Traoré, secrétaire général de la SNAID.  En début novembre, via un communiqué, la direction générale des impôts invitait les usagers à s’acquitter de leur taxe de résidence, faute de quoi, elle procédera à des retenues à la source.  

Selon le constat de certains fonctionnaires, les retenues à la source ont été opérées sur les salaires du moi de novembre 2018. C’est cette situation qui est décriée par M. Traoré et ses camarades qui trouvent que le délai donné n’était pas « raisonnable ». Selon Nongo Grégoire Traoré, le communiqué a été publié en début de mois de novembre, et les concernés avaient jusqu’à la date du 10 du même mois, pour être en règle. De ce fait, pour la SNAID, cette procédure appliquée par l’Etat est « illégale et injuste ».  Et c’est fort de ce constat, qu’il estime qu’il s’agit « d’une violation flagrante du principe de l’égalité de tous devant les impôts ». 

Par ailleurs, constatant que certains de leurs camarades ont déjà été victime de cette « injustice » car ayant été coupés d’une retenue à la source allant de 4.000 F CFA à 9.000 F CFA, le SNAID exige du gouvernement un remboursement desdites sommes « sans formalité préalable ». 

Par la même occasion, le gouvernement a été invité à « l’arrêt des procédures de tracasseries contre les travailleurs, à la soumission de tous les citoyens en fonction de leur faculté contributive à des bases d’impositions juste et équitables et au recouvrement des dettes de l’Etat de toutes natures ».         

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé