Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

ECONOMIE

En tout, 4 810 litres d'huile raffinée de qualité douteuse et 175 litres d'huile brute ont été saisis à la suite d’un contrôle de la régularité des unités de production d'huiles alimentaires à Bobo Dioulasso, selon un communiqué du ministère en charge du Commerce.

L’opération, menée par la Brigade mobile de contrôle du ministère en charge du Commerce -à une date non précisée-, entrait dans le cadre de la protection du tissu industriel et économique du pays. Elle a également permis de saisir du matériel servant à la transformation artisanale de l’huile.

Au total, dix unités de production d'huiles alimentaires et d'aliments pour bétail irrégulières ont été recensées et contrôlées. Quatre de ces unités ont été mises sous scellés tandis que et six unités ont été purement et simplement démantelées. 

«L'implantation d'unités industrielles clandestines et les pratiques frauduleuses, sont contraires à la réglementation économique et seront réprimées conformément à la loi», rappelle le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat.

Le secteur de l’huilerie au Burkina Faso fait face à une mévente qui menace l’existence des usines régulièrement installées et les emplois. Les acteurs du domaine estiment à 10 milliards de FCFA la valeur des stocks invendus. 

Fin septembre, le Réseau des importateurs et distributeurs d’huiles alimentaires avait rencontré le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat afin de lui soumettre des propositions de solutions pour résoudre la crise.

Dans la foulée, le gouvernement a adopté un décret  intégrant l’huile alimentaire, l’oignon, les pneus et la pomme de terre parmi les produits soumis à une autorisation d’importation.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé