Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

ECONOMIE

Du 23 au 25 octobre 2018, le conseil municipal de Bobo-Dioulasso tient sa session budgétaire. Cette session budgétaire, 4ème session ordinaire de l’année 2018 du conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso, porte sur l’amendement et l’adoption de l’avant projet de budget, gestion 2019.

Equilibré en recettes et en dépenses, le  budget primitif, gestion 2019 de la commune de Bobo-Dioulasso s’élève  à la somme 8 milliards 557 millions 750 mille 992 FCFA. Avec pour recettes propres 4 milliards 913 millions 778 mille 465 FCFA, la commune prévoit au titre de l’année 2019, la somme de 2 milliards 906 millions 908 mille 14 FCFA au titres des investissements, soit 34% des recettes propres ; tandis que les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 8 milliards 162 millions 183 mille 60 FCFA. 

Le budget de la commune, au titre de l’année 2018, était de l’ordre de 7 milliards de FCFA. Mais le budget de 2019, lui, « se veut très ambitieux », s’est enorgueilli le maire Bourahima Sanou à l’ouverture de la session.

Toutefois, dira-t-il, pour l’exercice 2019, il est envisagé un certain nombre de mesures qui devraient permettre d’accroître les recettes propres de la commune, de maitriser les dépenses de fonctionnement et d’améliorer les investissements.  Ce sont entre autres, « l’élaboration d’une stratégie claire pour une  mobilisation optimale des recettes propres,  la mise à jour du fichier des exploitants du domaine public qui permettra de savoir les recettes qui peuvent y découler, la sensibilisation des contribuables au paiement de leurs taxes, le recensement des parcelles pour avoir une idée du reste à recouvrer sur la taxe de jouissance et du même coup, inciter les contribuables au paiement de ladite taxe, l’exploration des pistes pour l’acquisition d’outils de gestion des contribuables ».

En ce qui concerne la maîtrise des dépenses de fonctionnement, le maire qui y voit la gestion des équipements et  du carburant, le suivi de la consommation d’eau et d’électricité dans les services de la mairie.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir