Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

ECONOMIE

Le gouvernement burkinabè va introduire une loi de finance rectificative portant sur le budget exercice 2018. Ce réajustement budgétaire selon les explications de l’exécutif est « lié aux difficultés d’exécution du budget au premier semestre liées notamment aux attaques terroristes et aux mouvements sociaux dans certains départements ministériels comme l’éducation, la santé ou les finances ».

Remis Fulgance Dandjinou, porte parole du gouvernement a expliqué ce mercredi 10 octobre 2018 à l’issue du Conseil des ministres  qu’en plus de ces difficultés, des engagements ont été également pris avec des partenaires sociaux suite à la grogne sociale de 2017 et 2018, entrainant un surplus budgétaire de 93 milliards de FCFA.

« Pour ce faire, des aménagements ont été faits au niveau du budget mettant en avant les dépenses à caractère prioritaire. Il s’agit notamment de la gratuité des soins au profit de la femme et de l’enfant, la défense et la sécurité et l’opérationnalisation de la caisse de dépôt », a expliqué le porte-parole du gouvernement. Par conséquent, tous ces aménagements ont engendré de nouvelles dépenses évaluées à près de 105 milliards de FCFA.

Aussi dans cette nouvelle configuration du budget, le niveau de déficit budgétaire passe de plus de 423 milliards de FCFA  à plus 396 milliards de FCFA soit une amélioration de 6,42%. Avec le réajustement, la nouvelle configuration du budget se présente comme suit : au niveau des recettes, les prévisions ajustées se chiffrent à plus de 1 795 milliards de F CFA contre  plus de 2 018 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale. Quant aux dépenses budgétaires, les prévisions ajustées s’élèvent à plus de 2 191 milliards de F CFA, contre plus de 2 441 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale.

Source : DCPM/MCRP et Conseil des ministres

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir