Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019

ECONOMIE

Le gouvernement burkinabè va introduire une loi de finance rectificative portant sur le budget exercice 2018. Ce réajustement budgétaire selon les explications de l’exécutif est « lié aux difficultés d’exécution du budget au premier semestre liées notamment aux attaques terroristes et aux mouvements sociaux dans certains départements ministériels comme l’éducation, la santé ou les finances ».

Remis Fulgance Dandjinou, porte parole du gouvernement a expliqué ce mercredi 10 octobre 2018 à l’issue du Conseil des ministres  qu’en plus de ces difficultés, des engagements ont été également pris avec des partenaires sociaux suite à la grogne sociale de 2017 et 2018, entrainant un surplus budgétaire de 93 milliards de FCFA.

« Pour ce faire, des aménagements ont été faits au niveau du budget mettant en avant les dépenses à caractère prioritaire. Il s’agit notamment de la gratuité des soins au profit de la femme et de l’enfant, la défense et la sécurité et l’opérationnalisation de la caisse de dépôt », a expliqué le porte-parole du gouvernement. Par conséquent, tous ces aménagements ont engendré de nouvelles dépenses évaluées à près de 105 milliards de FCFA.

Aussi dans cette nouvelle configuration du budget, le niveau de déficit budgétaire passe de plus de 423 milliards de FCFA  à plus 396 milliards de FCFA soit une amélioration de 6,42%. Avec le réajustement, la nouvelle configuration du budget se présente comme suit : au niveau des recettes, les prévisions ajustées se chiffrent à plus de 1 795 milliards de F CFA contre  plus de 2 018 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale. Quant aux dépenses budgétaires, les prévisions ajustées s’élèvent à plus de 2 191 milliards de F CFA, contre plus de 2 441 milliards de F CFA dans la loi de finances initiale.

Source : DCPM/MCRP et Conseil des ministres

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé