Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

ECONOMIE

L’autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) était chez le Premier ministre Paul Kaba Thiéba le lundi 27 août 2018. L’objectif était de remettre le rapport d’activité  2017 de l’institution de régulation de la commande publique au chef du gouvernement.

Ledit rapport s’articule autour de 10 points et traite de toutes les activités qui ont été menées par l’ARCOP au cours de l’année 2017. Il s’agit notamment de la tenue des conseils de régulation, des réunions de l’ORD, de la formation et la sensibilisation des acteurs de la commande publique par le secrétariat permanent de l’ARCOP, des audits pour l’intégrité du système de la commande publique. Le rapport remis au Premier ministre fait également ressortir la gestion administrative et financière de l’ARCOP au cours de l’année 2017.

Sur les audits pour l’intégrité du système de la commande publique, Dramane Milogo, président de l’ARCOP estime que la commande publique comme partout ailleurs, est un domaine à perfectionner régulièrement. «Nous faisons cet audit chaque année pour voir ce qui a changé, ce qui est à améliorer et ce qui est à faire en termes de formation par rapport à l’année précédente», souligné M. Milogo. Selon le patron de l’ARCOP, le Premier ministre a eu une oreille attentive par rapport aux recommandations et a félicité l’institution pour le travail abattu.

Par rapport aux «mauvaises» entreprises en la matière, Dramane Milogo indique que chaque année, plusieurs parmi elles sont sanctionnées en fonction de la faute commise. Mais sur le contenu dudit rapport, le président Milogo a estimé qu’il faut attendre la semaine prochaine pour le rendre public à travers une conférence de presse.