Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

ECONOMIE

L’ensemble des directeurs généraux des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’entente ont débuté ce mardi 24 juillet 2018 à Ouagadougou la session préparatoire du 24ème tirage de la Tranche commune entente (TCE) pour l’édition 2018 qui aura lieu le vendredi 27 juillet au Cenasa. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence des directeurs généraux des loteries nationales d’autres pays frères et a été placée sous la présidence de la ministre en charge des Finances, représentée pour l’occasion.

Cette cérémonie vise à consacrer le démarrage effectif des activités entrant dans le cadre de la tenue de la 24ème édition de la Tranche commune entente. Pour Souleymane Nabolé, directeur général des études et statistiques sectorielles, représentant du ministre en charge des Finances, il faut encourager l’ensemble des pays partenaires qui œuvrent à soulager l’ensemble des populations à travers ses actions visant à aller vers le développement des ambitions des différentes populations.

«Lorsque vous achetez un ticket que vous soyez gagnant ou non gagnant, vous participez d’une manière ou d’une autre à l’édification des investissements socio-économique pour le bénéfice de l’ensemble des populations pour le compte de la sous-région. Donc, nous ne pouvons qu’accueillir de telles initiatives qui visent à soulager l’Etat dans la réalisation des infrastructures socio-économiques» se réjouit-il.

Par ailleurs, il fait savoir que, collectivement, les directeurs généraux de l’ensemble des loteries ont montré qu’il était possible d’entretenir une dynamique d’intégration des économies respectives. A ce propos, M. Nabolé a indiqué que les réflexions que ces derniers ont mené depuis des décennies traduisent une fois de plus, à travers leur association, un état d’esprit de solidarité dont ils ont toujours fait preuve qu’une dynamique peut impulser nos Etats dont la situation économique difficile interpelle tous. Pour ce faire, le représentant du ministre a rassuré que le Burkina Faso ne ménagera aucun effort pour soutenir toutes les initiatives que ces responsables des loteries ne cesseront de développer ensemble pour la sauvegarde de ce regroupement sous régional exemplaire.

Et Simon Tarnagda, directeur général de Loterie nationale burkinabè (Lonab) d’expliquer que c’est la preuve que le gouvernement burkinabè s’inscrit dans la logique de continuité de l’œuvre entreprise par les pères fondateurs du Conseil de l’Entente à savoir, unir les forces et mettre en commun les intelligences pour contribuer au développement durable de nos Etats ». «Au regard du contexte actuel, notre organisation a l’obligation de s’investir et de se consolider dans une communion fraternelle» a affirmé M. Tarnagda.

Cette cérémonie d’ouverture a été suivie d’une visite des stands. Chaque pays a exposé les différents tickets et jeux de loterie qui sont représentés dans les pays membres du Conseil de l’entente dont la Tranche commune entente qui réunie les différentes délégations cette semaine.

Lot de tickets TCE

Il est à préciser que le tirage d’entente est un jeu qui consiste à acheter un ticket Tranche commune entente à 200 francs Cfa et à le gratter. «Si vous découvrez trois montants identiques, vous gagnez une fois ce montant. Si vous découvrez trois symboles identiques, vous empochez la somme de 500 000 francs Cfa. Enfin, vous avez la possibilité de bénéficier d’un voyage en avion dans le pays hôte et de participer au grand tirage extraordinaire régional qui permet de remporter des lots allant de 1 à 10 millions de francs Cfa », avait expliqué M. Tranagda lors d’une conférence de presse.

En rappel, la Tranche commune entente est une institution des loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, le Niger et le Togo. Elle a été instituée par une décision des Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente à Niamey le 31 juillet 1970. Elle se tient de manière rotative.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé