Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

ECONOMIE

Après le lancement en décembre 2017 du service de paiement de la taxe de résidence via Orange money, Orange Burkina a procédé le mardi 26 juin 2018 2018 à Korsimoro, localité située à environ 71 kilomètres de Ouagadougou, au lancement officiel d’un nouveau service qui va apporter des solutions aux problématiques du secteur de l’énergie. Il s’agit de deux offres : un kit solaire pour l’éclairage et des compteurs intelligents.

Le Burkina Faso possède une source d’énergie capable d’accélérer l’atteinte de l’un des piliers du développement durable, à savoir les énergies renouvelables. Orange Burkina entend capitaliser sur cet atout naturel pour être plus qu’un opérateur télécom mais un fournisseur de services essentiels à la population. A cet effet, la structure a mis en place des kits solaires afin d’offrir plus d’efficacité et d’efficience aux acteurs d’énergie à travers Orange énergie. Orange énergie est un kit solaire qui se décline en deux offres.

Le premier produit, « le Solar home system ou kits solaires Veenem » permettra d’améliorer le taux de couverture énergétique par une mise en location de kits solaires aux populations avec une contrepartie de paiement de frais récurrents et offrant pour la période souscrite l’énergie, la maintenance et les services après-vente. L’offre kits solaire Veenem se décline en deux versions. L’un, le « kit solaire Veenem basic » composé d’une batterie de puissance de 42Wh, d’un panneau photovoltaïque, de trois ampoules, d’un câble de recharge et d’une radio. Les frais de souscription sont à 20 000 francs TTC et la mensualité s’élève à 2900 francs TTC. L’autre, le « kit solaire Veenem premium » est composé d’une batterie de 128 Wh, d’un panneau photovoltaïque de 50W, de trois ampoules, d’un câble de recharge et d’une radio. Les frais de souscription s’élèvent également à 20 000 francs TTC et la mensualité de 5 900 francs TTC.

Le second produit qui est « le Smart metering » ou « le compteur Neema » permettra de faire face aux défis que rencontrent les sociétés de distributions d’énergie. C’est un outil de comptage équipé d’une carte Sim, d’un logiciel et qui, à partir d’une plateforme intelligente, permet de faire des télé-relevés et de la télé administration. 

«Le premier produit que nous lançons et que nous appelons kit solaire Veenem est composé de trois ampoules, d’une plaque et d’une batterie plus de modules secondaires optionnels tels que la télé, la radio, le ventilateur (…). Le deuxième produit c’est le compteur intelligent. Il s’adresse aux entreprises comme la Sonabel, pour l’électrification rurale et ensuite pour ceux qui le souhaitent» a expliqué Ben Cheick Haidara, directeur général de Orange Burkina.

Ce nouvel outil qui sera mis à la disposition des sociétés de production et de distribution permettra un meilleur management des systèmes d’exploitation à travers une baisse drastique des charges opérationnelles, une meilleure agilité dans la recherche permanente de l’équilibre entre la production et la consommation du réseau. 

Selon le ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, le secteur de l’énergie au Burkina se caractérise par un faible taux d’accès des populations dont seul 20% ont accès au niveau national contre  3% au milieu rural. «L’Etat à lui seul ne pourra pas résoudre les difficultés en matière d’énergie. Nous avons besoin d’attirer le secteur privé et c’est ce qu’ils sont  en train de faire. C’est un exemple parlant d’un partenariat public-privé que nous sommes en train de démontrer aujourd’hui pour montrer qu’avec ce partenariat, nous serons en mesure d’aider la population non seulement en milieu urbain mais aussi en milieu rural pour qu’elle puisse avoir accès à l’énergie» a indiqué le ministre.

Pour joindre l’utile à l’agréable, la Fondation Orange Burkina a remis un chèque de 3 millions de francs Cfa au maire de la commune de Korsimoro, Jacques Ouédraogo pour venir en aide aux populations de  sa localité en cette période de soudure. 

En prélude au cérémonial officiel de lancement, une course cycliste féminine a été organisée. C’est  Rasmata Sawadogo qui est arrivée en tête de pelotons et a reçu la somme de 50 000 francs des mains du ministre de l’Energie et du directeur général de Orange Burkina. Toutes les participantes à cette course cycliste ont reçu 2000f Cfa comme prix d’encouragement. Ce qui montre incontestablement qu’avec Orange Burkina, on gagne toujours.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé