Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

ECONOMIE

Le conseil des ministres a adopté, en sa séance du 18 juin 2018, un décret portant création d’une commission de recouvrement des chèques impayés. Cette commission devrait permettre à l’Etat de récupérer plus de 36 milliards de francs CFA.

Selon le communiqué sanctionnant la réunion hebdomadaire de l’exécutif, le montant du portefeuille de chèques sans provisions émis par des contribuables burkinabè au profit de l’Etat représentait 36,131 milliards de francs CFA à la date du 31 janvier 2017.

Et comme l’Agence judiciaire du trésor chargée du recouvrement de ces chèques impayés rencontre des difficultés -débiteurs inaccessibles, insuffisance des textes en matière de recouvrement, etc.- la commission qui vient d’être mise en place permettra d’accélérer le recouvrement des sommes dues et de poursuivre, le cas échéant, les redevables devant les juridictions.

En 2015, une «commission d’enquête parlementaire sur la fraude fiscale, l’impunité fiscale, les restes à recouvrer des régies de recettes et les chèques revenus impayés au Trésor public» avait été mise en place par les autorités de la Transition pour établir le montant estimatif des créances financières dues à l’Etat par des personnes physiques ou morales et les restes à recouvrer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé