Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

ECONOMIE

Le conseil des ministres a adopté, en sa séance du 18 juin 2018, un décret portant création d’une commission de recouvrement des chèques impayés. Cette commission devrait permettre à l’Etat de récupérer plus de 36 milliards de francs CFA.

Selon le communiqué sanctionnant la réunion hebdomadaire de l’exécutif, le montant du portefeuille de chèques sans provisions émis par des contribuables burkinabè au profit de l’Etat représentait 36,131 milliards de francs CFA à la date du 31 janvier 2017.

Et comme l’Agence judiciaire du trésor chargée du recouvrement de ces chèques impayés rencontre des difficultés -débiteurs inaccessibles, insuffisance des textes en matière de recouvrement, etc.- la commission qui vient d’être mise en place permettra d’accélérer le recouvrement des sommes dues et de poursuivre, le cas échéant, les redevables devant les juridictions.

En 2015, une «commission d’enquête parlementaire sur la fraude fiscale, l’impunité fiscale, les restes à recouvrer des régies de recettes et les chèques revenus impayés au Trésor public» avait été mise en place par les autorités de la Transition pour établir le montant estimatif des créances financières dues à l’Etat par des personnes physiques ou morales et les restes à recouvrer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé