Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Image d'illustration (Coordination des syndicats du ministère en charge de l'Economie)

ECONOMIE

Selon une dépêche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB) Les syndicats du ministère en charge de l’Economie ont annoncé samedi, la tenue du lundi 28 mai au vendredi 1er juin, de sit-in pour exiger la levée «des sanctions abusives et autocratiques», prises à leur encontre après une grève.

«Les travailleurs du MINEFID poursuivront la lutte (…) afin d’exiger la levée des sanctions abusives et autocratiques prises à l’encontre des travailleurs, notamment les responsables relevés de leurs postes de responsabilité pour fait de grève», a indiqué samedi, le porte-parole des syndicats du ministère en charge de l’Economie Mathias Kadiogo.

En rappel, le conseil des ministres du 23 mai a relevé de leurs fonctions, deux responsables du ministère de l’Economie, des Finances et du Développent (MINEFID), au cours de la grève du 21 au 25 mai.

Le ministre en charge de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou a estimé vendredi, qu’«’il n’a pas de justification à donner», car «la nomination reste le pouvoir discrétionnaire du ministre».

M. Kadiogo a annoncé la tenue de sit-in du lundi 28 mai au vendredi 1 juin prochain, de 8 heures à 14 heures dans les structures du MINEFID sur toute l’étendue du territoire national, dans les ambassades et consulats du Burkina Faso à l’étranger.

Il a aussi exigé «le respect des libertés syndicales et démocratiques des travailleurs du MINEFID ainsi que des réponses satisfaisantes à leurs points de revendication contenus dans le préavis du 14 mars 2018».

Face à l’avis du Conseil d’Etat qui stipule que le sit-in est illégal au Burkina Faso, les syndicats opposent l’avis du Bureau international du Travail (BIT), datant de 2014, qui affirme que «tant que la grève reste pacifique, les piquets de grève et l’occupation des locaux devrait être permis…».

Remis Fulgance Dandjinou a prévenu que les travailleurs qui obéiront à ce mot d’ordre de «grève», devront répondre des conséquences légales.

Mais pour Mathias Kadiogo, «en cas d’absence de réaction et de réponses satisfaisantes aux préoccupations (…), le mot d’ordre de sit-in sera reconduit du lundi 4 au vendredi 8 juin 2018».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir