Aujourd'hui,
URGENT
Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans (RFI)
Santé: le président du Faso a lancé un appel aux populations afin que le paludisme soit vaincu au Burkina Faso d’ici 2030
Burkina: Le tribunal de Djibo  est fermé «jusqu‘à nouvel ordre» pour «raisons de sécurité»
Siao: le Madagascar, pays invité d’honneur de la 15e édition
Burkina:  «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique» est le thème du Siao 2018 (26 octobre-4 novembre)
Burkina: l’abbé Prosper Bonaventure Ky nommé évêque de Dédougou
Football: l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, Henri Michel, est décédé ce 24 avril 2018.
France: Soupçonné de corruption au Togo et en Guinée, l'homme d'affaires français, Vincent Bolloré, en garde à vue.
Burkina: tué lors de l’attaque du camp de la Minusma, le Caporal Yaméogo Ibrahim (35ans) a été inhumé ce lundi au cimetière de Gounguin
G5 Sahel: le Burkina invité par la France à participer à une conférence interparlementaire

ECONOMIE

La direction générale des Impôts a mis en ligne le 23 mars dernier son portail web «esintax» permettant la télédéclaration et le télépaiement des impôts sur internet. Ce portail est accessible uniquement dans un premier temps aux entreprises de la direction de grandes entreprises et des directions des moyennes entreprises. La cérémonie officielle de lancement a eu lieu ce jeudi 12 avril 2018 sous la présidence de la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Rosine Sory/Coulibaly.

Moderniser les procédures de déclarations d’impôts et taxes à la direction générale des impôts, accélérer les traitements à la caisse, réduire les taux d’erreurs et optimiser les recouvrements, sont les objectifs poursuivis par ce premier portail gouvernemental dénommé esintax.

«esintax.bf» est l’adresse internet qui permettra, à compter de ce jour, aux entreprises de la direction de grandes entreprises (DGE) et des directions des moyennes entreprises (DME) des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso de déclarer et de payer leur taxes. Selon le premier responsable des impôts, Adama Badolo, cette plateforme permettra aux contribuables burkinabè de télédéclarer et télépayer leurs impôts dans un espace sécurisé sur internet. Pour ce lancement, les contribuables de la DGE et des DME pourront pour le moment télédéclarer 15 impôts via internet, précise M. Badolo

Et la ministre Rosine Sory/Coulibaly d’ajouter que c’est une plateforme autour de laquelle se réaliseront toutes les procédures de déclaration, de paiement d’impôts, d’interaction entre le secteur privé et la direction générale des impôts. «Cette plateforme fait partie d’un engagement que le gouvernement a pris pour moderniser l’administration fiscale. Cela fait partie aussi des initiatives prises par le gouvernement pour financer le PNDES à partir des recettes propres», se réjouit la ministre Sory/Coulibaly.

A écouter le directeur général des Impôts, pour adhérer à ce portail et profiter des nouveaux services dématérialisés, le contribuable doit impérativement dans un premier temps se rendre dans les locaux du centre des impôts dont il relève afin de récupérer son numéro esintax (NES): clé d’activation et d’identification unique pour adhérer et se connecter à son espace personnel sur internet.

Afin de garantir la bonne réception des déclarations dans les délais, esintax génèrera un document PDF sécurisé pour chaque télédéclaration effectuée sur le portail et indiquant le détail des informations télétransmises ainsi que la date et l’heure de réception. «Par ailleurs, dès le dépôt de l’avis du crédit du contribuable aux guichets esintax dans le centre des impôts dont il relève, ledit contribuable recevra une quittance en ligne dans son espace sécurisé. Les guichets esintax sont des guichets coupe-file prioritaires pour les adhérents esintax qui permettent le dépôt et l’enregistrement des avis de crédit des adhérents esintax» a expliqué le premier responsable des impôts.

La plateforme a, entre autres, pour avantages d’éviter les pertes de documents par l’administration, de réduire le temps de traitement des déclarations à la caisse, de permettre à l’administration de gérer les informations des contribuables sur des supports plus sûrs et moins encombrants.

La ministre en charge de l’Economie a invité tous les contribuables à s’approprier ce portail car il leur permettra d’économiser le temps, d’avoir de l’efficacité dans leur travail et de contribuer au développement économique et social du Burkina Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir