Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

ECONOMIE

Dans le cadre de la modernisation de ses procédures et l’amélioration de la qualité des services rendus aux contribuables, la direction générale des Impôts a entrepris le développement d’une plateforme de téléprocédures qui permettra aux contribuables de déclarer et de payer leurs impôts et taxes sur internet à partir d’un ordinateur, d’un Smartphone ou d’une tablette numérique. 

Le directeur général des Impôts, Adama Badolo et ses collaborateurs ont animé une conférence de presse ce lundi 26 mars 2018 pour informer l’opinion publique de la mise en ligne du portail de télé déclaration et de télépaiement des impôts et taxes appelés eSintax (système informatisé de taxation).

«esintax.bf» est l’adresse internet qui permettra, à compter de ce jour 26 mars 2018, aux entreprises de la direction de grandes entreprises (DGE) et des directions des moyennes entreprises (DME) des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso de déclarer et de payer leurs taxes. Selon M. Badolo, cette plateforme permettra aux contribuables burkinabè de télédéclarer et télépayer leurs impôts dans un espace sécurisé sur internet.

180 millions de francs Cfa, est le coût total de la conception en passant par la réalisation de cette première phase. Et pour M. Badolo, «pour le bénéfice que nous en tirons, ce procédé n’est pas chère pour nous».

De l’avis du directeur général, cette première phase concerne les grandes et moyennes entreprises soit une population de 5 000 contribuables mais dont la contribution équivaut à plus de 90% des recouvrements de sa direction. «Les autres catégories de contribuables notamment ceux du régime simplifié d’imposition (RSI), les micro-entreprises, les particuliers seront invités progressivement à adhérer à notre portail» a dit M. Badolo. Pour ce lancement, les contribuables de la DGE et des DME pourront télédéclarer 15 impôts via internet, ajoute M. Badolo.

A écouter le directeur général des Impôts, pour adhérer à ce portail et profiter des nouveaux services dématérialisés, le contribuable doit impérativement dans un premier temps se rendre dans les locaux du centre des impôts dont il relève afin de récupérer son numéro esintax (NES): clé d’activation et d’identification unique pour adhérer et se connecter à son espace personnel sur internet.

Afin de garantir la bonne réception des déclarations dans les délais, esintax génèrera un document PDF sécurisé pour chaque télédéclaration effectuée sur le portail et indiquant le détail des informations télétransmises ainsi que la date et l’heure de réception. «Par ailleurs, dès le dépôt de l’avis du crédit du contribuable aux guichets esintax dans le centre des impôts dont il relève, ledit contribuable recevra une quittance en ligne dans son espace sécurisé. Les guichets esintax sont des guichets coupe-file prioritaires pour les adhérents esintax qui permettent le dépôt et l’enregistrement des avis de crédit des adhérents esintax» a expliqué le premier responsable des impôts.

La plateforme a, entre autres, pour avantage d’éviter les pertes de documents par l’administration, de réduire le temps de traitement des déclarations à la caisse, de permettre à l’administration de gérer les informations des contribuables sur des supports plus sûrs et moins encombrants.

Pour accompagner les contribuables dans la prise en main de ce nouveau service en ligne, des sessions de formation seront organisées à leur profit. A noter que la cérémonie officielle de lancement de ce portail gouvernemental aura lieu le jeudi 12 avril prochain sous la présidence du ministre en charge de l’Economie. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé