Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

ECONOMIE

Une équipe de la Direction Générale du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes (DGCRF) accompagnée d’éléments de la Gendarmerie Nationale a procédé à la mise sous scellés d’une unité de fabrication de tôles à Tampouy dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou, le lundi 12 février 2018. Cette unité irrégulièrement implantée, fabrique et commercialise depuis plus de huit (08) mois des tôles bac 30/100.

L’unité est implantée dans une zone d’habitations et son promoteur ne dispose d’aucun document lui permettant d’exercer, notamment l’autorisation d’implantation.

L’activité de fabrique de tôles dans cette zone crée des nuisances de tous ordres pour les populations voisines .

C’est suite à une interpellation citoyenne que les agents du ministère en charge de l’industrie ont procédé au contrôle des documents et des installations de cette unité. En l’absence de documents, l’usine a été mise sous scellés pour non possession de l’autorisation d’implantation. Une convocation a été adressée à son promoteur à cet effet.

Le Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat invite les potentiels promoteurs à se conformer aux lois et règlements en vigueur en matière de commerce au Burkina Faso ou au besoin à se faire accompagner par les structures du département.

Il invite par ailleurs les populations à plus de collaboration en dénonçant toute pratique illicite ou irrégulière en matière de commerce aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 pour Ouagadougou et ses environs; et 80 00 11 86 pour la zone de Bobo Dioulasso.

DCPM Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé