Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

ECONOMIE

Tyfa Fatimata Konaté est résolument engagée dans la promotion de l’entreprenariat féminin. L’association «Elles entreprennent» dont elle est l’initiatrice, se veut une véritable tribune d’expression pour jeunes femmes entrepreneures. C’est donc dans cette dynamique qu’elle a mis sur le marché, «Mes idées», un guide sur l’entrepreneuriat. Le lancement de l’ouvrage a lieu le samedi 20 janvier 2018 à la maison de l’entreprise de Ouagadougou.


«Mes Idées» se veut un repère pour toutes personnes qui désirent se lancer dans l’entrepreneuriat. En s’inscrivant sur la scène des affaires avec ce guide, Tyfa Fatoumata Konaté veut avant tout, que ses paires, les femmes, se sentent valoriser et qu’elles mettent en exergue leur savoir-faire. Elle entend appuyer toute volonté féminine dans la création, l’appui-conseil et technique d’entreprises. «Je veux mettre mon expérience à la disposition des entrepreneurs, en particulier les femmes afin qu’elles affrontent les difficultés liées à l’environnement des affaires. Je suis consciente que ce n’est pas facile pour les femmes d’entreprendre mais elles peuvent  y arriver avec ce guide», affirme Mme Konaté. Dans cet opuscule, Tyfa Konaté donne des conseils tirés de son expérience personnelle afin d'aider ses jeunes sœurs à éviter les difficultés qu'elle même à connu. «Mes idées» est un ouvrage digeste, illustré et accessible à toute femme qui sait lire.

Coach en développement personnel et entreprenariat, Tyfa Fatimata Konaté est passionnée par ce qu’elle fait. A travers conseils, coaching, session de formations, publications diverses, elle incite énormément les femmes à «Oser entreprendre». Pour elle, l’entreprenariat est la clé de l’avenir. Il faut donc s’y engager sans réserve pour tracer ses sillons. «Mes Idées», ce guide de l’entrepreneuriat féminin qu’elle sort, est l’illustration parfaite de cette femme battante.

Exemple de combativité et de leadership, Tyfa Konaté a toujours rêvé de se lancer dans ses propres affaires afin de libérer totalement son potentiel. Tyfa et ses partenaires favorisent aussi le réseautage entre femmes entrepreneures et leur donnent la possibilité d’avoir accès à des financements.

Pour Karidiatou Dao/Ouédraogo, directrice générale du Fonds d’appui à la promotion de l’emploi (FAPE) et marraine de la cérémonie, ce guide est le bienvenue pour accompagner les entrepreneurs. «Il n’est pas facile d’entreprendre parce qu’on entreprend facilement et on échoue facilement. Ce guide aidera les entrepreneurs à éviter les échecs. C’est un ouvrage qui donne des conseils, qui oriente les jeunes et les femmes qui veulent entreprendre et aussi, à ceux-là mêmes qui le font déjà», foi de Mme Ouédraogo.

Le guide est accessible partout dans les librairies et à la maison de l’entreprise au prix de 5.000 FCFA au Burkina Faso et 6.000 FCFA dans le reste de l’Afrique. A l’occasion du lancement, le premier guide a été acheté par Emma Kaboré, chef d’entreprise, au prix de 100.000 FCFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé