Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

ECONOMIE

Orange Burkina Faso et la Direction générale des impôts (DGI) mettent à la disposition des contribuables burkinabè, un service de paiement des taxes de résidence par Orange money. La signature de convention a eu lieu ce lundi 18 décembre 2017 entre le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement et Orange Burkina.



Fruit d’une excellente collaboration entre les secteurs public et privé, cette innovation va certainement renforcer le processus de digitalisation de l’administration publique. Un vœu cher au gouvernement burkinabè, selon Rosine Sory/Coulibaly, ministre de l’Economie, qui explique que le paiement de la taxe de résidence par voie électronique va simplifier la vie des contribuables, tout en améliorant le rendement de cet impôt.

Le service de paiement des taxes de résidence via Orange money vise d’une part à permettre aux contribuables de s’acquitter facilement de leurs taxes de résidence sans se déplacer et sans perte de temps.  Il contribue également à diversifier les canaux d’encaissement de la DGI et ainsi améliorer le taux de recouvrement de la taxe de résidence.

Pour payer sa taxe de résidence via Orange money, il faut dans un premier temps obtenir son numéro contribuable au niveau des Directions de centre des impôts. Composer depuis son numéro disposant d’un compte Orange money (*144*7#) et suivre les instructions.

«A l’heure où ailleurs des voitures et trains roulent sans chauffeur, il est inconcevable que nous continuons d’imposer aux contribuables de devoir se déplacer devant un préposé de l’administration pour un simple dépôt. Les TIC nous permettent de dispenser nos collaborateurs des tâches chronophages et non valorisantes de réception ou de saisie des déclarations», fait remarquer Rosine Coulibaly.

Elle a par ailleurs invité l’ensemble des Burkinabè à accompagner l’administration fiscale dans un processus dynamique de modernisation et d’innovation entrant en droite ligne dans les objectifs du gouvernement visant à migrer vers la gouvernance électronique de l’administration burkinabè à travers la dématérialisation des procédures.

Pour sa part, Ben Cheick Haidara, directeur général d’Orange Burkina, estime que ce lancement est le début d’un partenariat solide de transformation totale des différents processus et procédures manuels de l’administration publique et privée. Ceci, afin d’offrir des services plus efficaces, plus rentables financièrement pour plus d’investissement grâce au numérique.

Premier opérateur à fournir des offres de transfert d’argent mobile avec son service Orange money, Orange entend capitaliser sur les acquis engrangés par la société depuis sa création en 2002 et travailler résolument à rapprocher les Burkinabè de ce qui est essentiel pour eux.  Le paiement des taxes de résidence par Orange money est le dernier né des services de paiement par téléphone mobile. Avec ce service, finies donc les longues files d’attente devant les guichets.




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé