Aujourd'hui,
URGENT
Football: Salitas FC logé dans le groupe B de la Coupe de Confédération avec Etoile du sahel, CS Sfaxien et Enugu Rangers   
Burkina: Christophe Joseph Marie Dabiré nommé Premier ministre en remplacement de Paul Kaba Thiéba
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»

ECONOMIE

En marge de la mission de prospection organisée par le club des hommes et femmes d’affaires Burkina Faso-Taiwan, Sékou Haidara, le premier secrétaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), a rendu visite ce 19 novembre 2017 à l’ambassadeur burkinabè à Taiwan, Aminata Sana-Congo.

«Nous sommes là dans le cadre d’une visite organisée par le Club des hommes et femmes d’affaires Burkina Faso-Taiwan. J’ai effectué le déplacement au nom de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso que je représente. Je vous transmets donc les salutations du président, Mahamadi Savadogo, et l’ensemble des membres consulaires», a expliqué M. Haidara à Mme Sana.

Il a ajouté que  la CCI-BF, qui soutient ce cadre de jeunes opérateurs économiques dirigé par Jean de Dieu Somda, l’a délégué pour accompagner cette mission. «Notre intention est de booster les relatons commerciales entre Taiwan et le Burkina Faso. C’est un véritable pont que nous voulons établir. Nous avons été marqués par l’accueil que l’ambassadeur a réservé à cette délégation. C’est pourquoi je voulais lui dire merci au nom de la Chambre de commerce du Burkina Faso», a-t-il conclu.

L’ambassadeur Aminata Sana-Congo, promet de soutenir tout effort visant à faire progresser les relations commerciales entre les deux pays. Avant de commencer sa mission qui lui a été confiée par le chef de l’Etat il y a quatre mois, révèle-t-elle, elle a  eu l’occasion, avec quelques collègues ambassadeurs, de visiter la CCI-BF pour recueillir des recommandations et suggestions par rapport à ses nouvelles tâches. «Nous sommes appelés à travailler avec la Chambre de commerce pour promouvoir le commerce au Burkina Faso», a-t-elle assuré, précisant que la mission de prospection en cours est une bonne initiative.

«En tant qu’ambassadeur, quand je vais à des rencontres, il y a beaucoup de privés qui m’approchent pour demander comment s’installer au Burkina Faso. Ils souhaitent connaitre les domaines où il y a des opportunités. Nous leur montrons les avantages qu’il y a à investir au Burkina Faso. C’est pourquoi de telles missions sont importantes parce qu’elles permettent de tisser des relations avec le milieu des affaires de Taiwan», a témoigné Aminata Sana Congo.

Il faut rappeler que cette prospection, qui se déroule du 15 au 24 novembre, est organisée par le club des hommes d’affaires Burkina Faso-Taïwan, en collaboration avec le Centre de Promotion des Echanges Commerciaux et d’Investissement (CPECI) de l’ambassade de la République de Chine Taïwan au Burkina Faso. Les membres de la délégation sont pour la plupart des acteurs du secteur de l’agro-business.

Créé courant avril 2017, ce club a pour objectif de promouvoir et d’organiser les relations entre les milieux d’affaires des deux pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé