Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

ECONOMIE

Le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat via ce communiqué rassure les consommateurs sur la disponibilité du gaz butane dans les stocks de la Nationale des Hydrocarbures. Aussi, il a invité les distributeurs « au strict respect » des prix de vente habituel de 2 000 F pour les bouteilles de 6 kg et de 5 000 F pour celles de 12 kg.

"Le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat tient à rassurer les consommateurs de la disponibilité du gaz dans les stocks de la SONABHY. La cadence de remplissage des bouteilles est également maintenue à son niveau optimum.

Le ministère rappelle par ailleurs aux distributeurs et aux consommateurs du gaz butane que les prix de ce produit n’ont connu aucune modification. Par conséquent, les bouteilles de gaz butane sont vendues au consommateur final au prix habituel ; notamment celle 6kg à 2000F et celle de 12kg à 5000F à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Il invite les distributeurs au strict respect de ces prix fortement subventionnés par l’Etat au profit des ménages burkinabè. Par ailleurs, des contrôles sont en cours et tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi.

Enfin, il invite les consommateurs à dénoncer les irrégularités, les pratiques illicites de prix et les spéculations aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso.

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat."

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé