Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D
Burkina: Le Syndicat des travailleurs de la Santé humaine et animale annonce une grève d’avertissement de 24 heures le 31 janvier
Politique: Le groupe parlementaire du CDP  a promis revenir sur le code électoral de 2015 qui a exclu leur président Eddie Komboigo
Liberia: la présidente sortante, Ellen Sirleaf exclue pour avoir «violé la Constitution du parti» (RFI)
Djibo: les populations ont marché pour exiger la libération du Dr Ken Elliot enlevé il y a deux ans de cela 
Burkina: La direction des impôts devra mobiliser la somme de 918 milliards de F CFA au profit du budget de l'Etat

ECONOMIE

Le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat via ce communiqué rassure les consommateurs sur la disponibilité du gaz butane dans les stocks de la Nationale des Hydrocarbures. Aussi, il a invité les distributeurs « au strict respect » des prix de vente habituel de 2 000 F pour les bouteilles de 6 kg et de 5 000 F pour celles de 12 kg.

"Le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat tient à rassurer les consommateurs de la disponibilité du gaz dans les stocks de la SONABHY. La cadence de remplissage des bouteilles est également maintenue à son niveau optimum.

Le ministère rappelle par ailleurs aux distributeurs et aux consommateurs du gaz butane que les prix de ce produit n’ont connu aucune modification. Par conséquent, les bouteilles de gaz butane sont vendues au consommateur final au prix habituel ; notamment celle 6kg à 2000F et celle de 12kg à 5000F à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Il invite les distributeurs au strict respect de ces prix fortement subventionnés par l’Etat au profit des ménages burkinabè. Par ailleurs, des contrôles sont en cours et tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi.

Enfin, il invite les consommateurs à dénoncer les irrégularités, les pratiques illicites de prix et les spéculations aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso.

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat."

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir