Aujourd'hui,
URGENT
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018
Filière coton: le gouvernement burkinabè va injecter plus de 14 milliards de F CFA «pour sauver la filière»
Burkina: le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS), revendique l’assassinat du maire de Koutougou 
Culture: La 2e édition des Nuits du Djongo se tiendra du 4 au 6 mai prochain à Pô et à Tiébélé
Sénégal: six mois de prison ferme pour l’élu d’opposition Barthélémy Dias (RFI)
Politique: Roch Marc Christian Kaboré échangera jeudi avec l’opposition politique burkinabè sur des questions d’intérêts nationaux. 
Guinée-Bissau: le nouveau Premier ministre chargé d'organiser des législatives
Média: La radio demeure le canal d’information préféré des Burkinabè (58%)
Média: Savane FM, Oméga FM et RNB, les radios les plus écoutées à Ouagadougou (étude)
Kantchari: Un mort et une centaine de déplacés dans un conflit inter-communautaire (AIB)

ECONOMIE

Le franc CFA, est un frein au développement. Les panafricains sont donc appelés à la mobilisation pour pousser les dirigeants des pays de la zone franc à battre leur propre monnaie. C’est l’avis du mouvement CAR (Citoyens Africains pour la renaissance), qui a organisé le samedi 26 août, à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, une conférence pour mobiliser les classes populaires afin que les pays de la zone franc aient leur propre monnaie.

Vent debout contre le franc CFA, Hervé Ouattara et ses camarades du CAR appellent la jeunesse burkinabé à se mobiliser pour dire «non» à cette monnaie. « Le franc CFA est une insulte à notre intelligence et à notre indépendance. Pour mettre fin à cela, nous allons déployer les moyens qu’il faut en commençant par la sensibilisation », a déclaré d’entrer l’ex-membre du parlement de transition au Burkina Faso.

Du plus, ajoute le Pr. Taladidia Thiombiano, l’autre inconvénient du FCFA, réside dans le fait que les gouverneurs des deux banques centrales (d’Afrique de l’ouest et du centre) n’ont pas toute la latitude pour faire varier le cours de leur monnaie et que les représentants de la France au niveau des deux banques centrales ont une voix prépondérante dans le processus de prise de décision.

En définitive, pour le CAR, par ailleurs point focal de l’ONG Urgences panafricanistes au BurkinaFaso, le franc CFA est « un moyen d’oppression, une servitude de l’Afrique ». Raison pour laquelle « la rencontre de Bobo-Dioulasso vise à rencontrer la jeunesse, afin de consolider la base du front anti-franc CFA au Burkina» a révélé Herve Ouattara.

Pour ce qui est de l’arrestation au Sénégal du président de l’ONG Urgences panafricanistes, Kemi Seba, le CAR estime que bruler un billet de cinq mille francs CFA est un acte qui symbolise le rejet de cette monnaie par les panafricanistes. C’est pourquoi, il dit être prêt à imiter Kemi si la justice sénégalaise le condamne. Pourtant, brûler délibérément un billet de banque, faut-il le rappeler, est puni par une peine de prison selon le code pénal sénégalais.

Né le 26 décembre 1945, le franc CFA est la monnaie commune de 14 pays africains. Il est géré par  la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) et la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) sous le contrôle de la France.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé