Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

ECONOMIE

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement a reçu en audience, ce vendredi 18 août, l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina Faso, selon ce communiqué de presse.


«Cette audience de l’avis du président de l’APBEF, Martial GOEH-AKUE, a été sollicitée, pour exprimer la compassion et la solidarité de la profession bancaire à l’endroit du gouvernement, du peuple burkinabè, des familles des victimes et des blessés, suite à l’attentat terroriste du 13 août 2017.

Toutes les banques de la place disent condamner fermement cet attentat odieux, lâche et barbare. La profession bancaire s’est dit profondément affligée et voudrait traduire à l’ensemble du peuple burkinabè sa consternation, sa compassion et sa solidarité. Aux familles éplorées, l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Burkina a présenté ses condoléances et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

La profession bancaire a rappelé que toutes les banques avaient ouvert le lendemain de l’attentat, en signe de solidarité et de soutien à l’économie. L’affliction ne doit pas conduire à la peur, ont confié les responsables des établissements de crédit. Par la voix de Martial GOEH-AKUE, la profession bancaire s’est engagée à financer l’économie nationale et les projets structurants du  PNDES, pour un développement économique et social du Burkina Faso.

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers, a sollicité l’accompagnement de l’Etat pour le renforcement de la sécurité autour des établissements de crédit. Madame le ministre de l’économie, des finances et du développement a exprimé à la profession bancaire, la gratitude du gouvernement pour cette marque de solidarité et de compassion.

Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI a salué également l’engagement du système bancaire à financer l’économie nationale et rassuré ces acteurs, de l’accompagnement de l’Etat pour assurer un meilleur exercice de leurs activités.»

DCPM MINEFID

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé