Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

ECONOMIE

Des journalistes burkinabé ont bénéficié du 31 juillet au 4 août 2017, soit cinq jours durant, d’une formation sur le budget de l’Etat. Une initiative de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) qui vise à permettre aux hommes de médias de maîtriser les contours du budget afin d’apporter des critiques objectives au gouvernement.


«Dans le respect des règles qui régissent la profession, les journalistes ont un rôle essentiel dans la bonne exécution non seulement de la commande publique mais aussi et surtout  dans l’exécution des finances publiques fruit du contribuable burkinabè», a indiqué, à l’ouverture de la session,  le président de l’Association des journalistes du Burkina Faso, Guézouma Sanogo.

Toutefois, la notion de budget reste abstraite pour la grande majorité des citoyens et même des journalistes. Pour mieux informer l’opinion publique sur la question du budget de l’Etat, il faut que les journalistes soient  outillés, éclairés eux-mêmes. D’où tout l’intérêt de cette session de renforcement de capacité des journalistes axée sur toutes les notions qui accompagnent la question du budget depuis son élaboration jusqu’à son exécution sans oublier son suivi-évaluation.

Echanges et phases pratiques  sont les méthodologies utilisées pour étayer les exposés théoriques présentés durant ce rendez-vous de cinq jours de travaux.

La session de Bobo-Dioulasso, selon les organisateurs, est l’entame d’une série de formations  que l’AJB envisage pour le renforcement des capacités des journalistes, au regard de  la complexité de la question du budget.

Le budget-programme 2017 du Burkina se chiffre en recettes à 2036, 3 milliards de FCFA et en dépenses à 2455, 1 milliards de FCFA. Soit en hausse de 27% par rapport à celui de 2016. Le déficit lui est estimé à 418, 8 milliards de FCFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir