Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»
Cameroun: deux ans de prison pour Mamadou Mota, le numéro deux du MRC
Etats-Unis: Donald Trump annonce la démission de son conseiller à la sécurité John Bolton pour plusieurs désaccords
Sécurité: signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la sécurité burkinabè et Interpol
Burkina: la vente des liqueurs et spiritueux en sachets plastiques désormais interdite
Royaume-Uni: le «speaker» du Parlement britannique annonce sa démission

Le ministre Stéphane Sanou contrôlant les rayons d’un supermarché.

ECONOMIE

Lundi 3 juillet 2017, le ministre en charge du Commerce, Stéphane Sanou, et des techniciens de son ministère ont effectué une opération de contrôle dans la région des Hauts-Bassins, notamment dans la ville de Bobo-Dioulasso. Après avoir fait le tour des alimentations, la délégation, conduite par le ministre, a procédé à des saisines. Entre autres, des pneus frauduleux et des produits de consommations périmées (huile, bouillons, lait, savon,…)


A la tête de l’équipe technique du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, le ministre Stéphane Sanou a fait le tour des alimentations de la ville de Bobo-Dioulasso. Dans une des surfaces les plus fréquentées de la ville, il a personnellement visité les rayons, fouillant, pesant et contrôlant minutieusement le prix, le poids et la quantité des produits en vente.

Stéphane Sanou a inscrit sa sortie sur le terrain dans le cadre des missions dévolues à son département : « Nous sommes là dans le cadre de notre mission régalienne de contrôle des prix. Nous faisons le contrôle sur place, ce qui nous permet de vérifier la qualité, la quantité et le prix des produits de consommation. Ici à Bobo, le constat est varié. Dans certains endroits, il y a le respect des textes en la matière, dans d’autres non. Il faut noter que les fautifs ont été interpellés et ils vont devoir se justifier…»

Sur leur lancée tout au long de l’opération, le ministre et ses hommes disent miser sur l’effet de surprise : « La mission continue, ce sont des contrôles inopinés, ce qui permet un effet de surprise. Aujourd’hui, on a épinglé une boulangerie qui s’est mis en marge des principes cardinaux. Cette boulangerie doit s’expliquer, auquel cas la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Il y a également eu des saisis. Ces saisis concernent les produits périmés et les produits frauduleux. Le boulot continue… »

Comme dit, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a continué de travailler. Après le contrôle des prix, il a procédé à l’incinération des produits frauduleux et/ou périmés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé