Aujourd'hui,
URGENT
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité

Yaya SENOU: «Notre objectif était de rehausser l’image du Centre national d’artisanat d’art (CNAA) et toutes nos œuvres sont de qualité et appréciées des taiwanais».

ECONOMIE

Créée en 2010, l’Expo créative de Taïwan est un évènement culturel qui met en exergue la créativité dans les domaines du design, de la création audiovisuelle et de l’artisanat. Du 19 au 23 avril 2017 à Taipei, pour la première fois, le Burkina Faso, seul pays africain représenté, a pu donner à admirer les produits de plus d’une trentaine d’artisan burkinabè.

Cinq (5) de ces artisans spécialistes de la bijouterie, de la maroquinerie, du travail du bronze et du fer, du design et de la céramique ont fait le déplacement de Taîwan. Animée de la volonté des deux pays de renforcer la coopération et le partage d’expériences dans tous les secteurs, la coopération taïwanaise, à travers le Centre de promotion des échanges commerciaux et d’investissements (CPECI), a choisi de faire venir des artisans burkinabè à cette 7ème édition de la foire de la créativité de Taïwan.

Sandrine Toé du CPECI: «Nous avons décidé de faire venir des artisans burkinabè à cette foire de la créativité, parce qu’aujourd’hui, les produits que nous avons sont de très grande qualité et cette rencontre permet aux artisans burkinabè de montrer leurs savoir-faire aux opérateurs taïwanais. Cela rentre dans le cadre de nos missions, qui vise à la promotion de l’économie du Burkina Faso à Taïwan et inversement ».

Rappelant le thème, «Exposition culturelle», sous lequel s’est tenue cette rencontre, Sandrine Toé du CPECI s’est dit satisfaite des résultats, vu que «l’ambition qui était de montrer au monde asiatique ce que fait le Burkina en termes d’artisanat» a largement atteint ses objectifs au regard de l’engouement qu’a suscité le stand du Burkina Faso à cette foire. Six cent quarante quatre (644) stands ont accueilli plus de deux cent trente mille visiteurs (230 000) de vingt-quatre  (24) nationalités.

Adélaïde Adeline (tout sourire à droite), présidente du groupe des exportateurs de produits artisanaux burkinabè: «L’artisanat c’est la culture, et lorsque nous sortons, c’est le Burkina Faso qui gagne ».

 

Quand on sait que dans cette partie du monde les visiteurs tiennent à la qualité, «nous ne pouvons qu’être comblée», note Adélaïde Adeline, présidente du groupe des exportateurs de produits artisanaux burkinabè. Après la cérémonie d’ouverture, le vice-président de la République, Chen Chien-jen et la ministre de la Culture, Cheng Li-chiun, ont pu admirer les produits de l’artisanat burkinabè en compagnie de l’ambassadeur du Burkina Faso en République de Chine, Céline Yoda/Konkobo. Une visite de stand à l’issue de laquelle la représentante burkinabè a dit «toute sa satisfaction au regard de la qualité des produits du groupe des artisans».

Céline Yoda/Konkobo, ambassadeur du Burkina Faso en République de Chine (Taïwan): « Je suis vraiment contente de notre participation à cette 7ème édition qui donne l’occasion au pays des Hommes intègres de briller à travers la qualité des œuvres de nos artisans et la diversité de notre culture».

La diplomate a manifesté sa foi quant au futur de la coopération entre les deux pays. «  Elle peut s’améliorer dans les années à venir pour le bonheur des deux peuples, déjà que les Taïwanais montrent depuis de nombreuses années un intérêt certain pour des produits comme le beurre de karité et le sésame. Je me réjouis que cette exposition donne l’occasion à nos artisans de présenter ce qu’ils font de meilleur », a t-elle laissé entendre.
   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé