Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

ECONOMIE

La Loterie nationale burkinabè (Lonab) a un nouveau directeur général. Nommé en conseil des ministres le 3 mai, Simon T. Tarnagda a été installé dans ses fonctions ce lundi 22 mai 2017. Il remplace Lucien Carama, qui a totalisé deux ans à la tête de la Nationale des jeux. La cérémonie de passation de charges entre DG sortant et entrant a eu lieu sous la présidence du secrétaire général du ministère des Finances, Abel Somé.


C’est au nom du ministre de l’Economie et des Finances que le secrétaire général dudit ministère, Abel Somé, a installé officiellement Simon Tarnagda dans ses nouvelles fonctions de directeur général de la Lonab. Après cette installation, le directeur sortant et le nouveau ont procédé à la signature des procès-verbaux.

Lucien Carama a réitéré ses remerciements à tous ses collaborateurs pour le soutien et aux plus hautes autorités du pays pour la confiance placée en lui durant les plus de deux ans passés à la tête de la Lonab. En termes de bilan, il dit avoir pu capitaliser de nombreux acquis dont les plus importants au niveau du personnel sont le parachèvement du règlement intérieur et du statut du personnel, la satisfaction d’une partie des réclamations, l’entrée de la Lonab dans l’ère du numérique avec de nouvelles machines. «Le récent recrutement interne illustre parfaitement notre volonté de respecter nos engagements en termes de renforcement et de valorisation des ressources humaines à l’interne. Au niveau des produits, nous avons pu régler régulièrement les lots aux heureux gagnants, mener ensemble la réflexion dans l’optique de booster la vente des instantanées toute chose qui a contribué à faire bouger le chiffre d’affaire», a noté le directeur sortant.

Simon Tarnagda

Au niveau du fonctionnement de la société, il a aussi coché la tenue régulière des rencontres pour discuter de l’avenir de la Nationale des jeux, la tenue des réunions et des conseils internes de direction. Pour ce qui est des réalisations socio-économique, il a mentionné l’accompagnement régulier de l’Etat dans le cadre de l’organisation des 11 Décembre avec la construction des infrastructures au profit des populations. Aux dires de M. Carama, toutes ces réalisations ont pu voir le jour grâce à l’accompagnement de ses collaborateurs et des partenaires sociaux. Il est, dit-il, toujours à la disposition de son pays en tant que «serviteur».

De son côté, le nouveau directeur, Simon Tarnagda, estime que sa nomination à ce poste est un double défi lancé par les autorités à la Lonab et en sa personne en tant que premier responsable de la structure. «Les autorités veulent voir si la Lonab va pouvoir prospérer avec un agent interne. Et quand je parle de défi personnel, c’est parce que j’ai la conduite des hommes pour poser des actes qui vont renforcer la Lonab et la faire rayonner aussi bien au plan national qu’à l’international», a expliqué M. Tarnagda. Il a précisé que les défis qui l’attendent sont multiples dont le tout premier est le rassemblement des travailleurs. Pour ce faire, il demande l’appui de tout le personnel afin de mener à bien sa mission qui est selon lui, «de renforcer les acquis et promouvoir les actions». Monsieur Tarnagda est économiste de formation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé