Aujourd'hui,
URGENT
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018
Filière coton: le gouvernement burkinabè va injecter plus de 14 milliards de F CFA «pour sauver la filière»
Burkina: le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS), revendique l’assassinat du maire de Koutougou 
Culture: La 2e édition des Nuits du Djongo se tiendra du 4 au 6 mai prochain à Pô et à Tiébélé
Sénégal: six mois de prison ferme pour l’élu d’opposition Barthélémy Dias (RFI)
Politique: Roch Marc Christian Kaboré échangera jeudi avec l’opposition politique burkinabè sur des questions d’intérêts nationaux. 
Guinée-Bissau: le nouveau Premier ministre chargé d'organiser des législatives
Média: La radio demeure le canal d’information préféré des Burkinabè (58%)
Média: Savane FM, Oméga FM et RNB, les radios les plus écoutées à Ouagadougou (étude)
Kantchari: Un mort et une centaine de déplacés dans un conflit inter-communautaire (AIB)

ECONOMIE

Un contrôle spécial des prix, du poids et de la qualité des produits de grande consommation mené du 24 au 27 avril 2017 dans la ville de Ouagadougou a révélé que sur 433 commerçants contrôlés,  seulement 18 sont en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur. Les sanctions infligées aux contrevenants à l’issue du contrôle ont permis de recouvrer 4 millions 581 mille 500 FCFA.


« La Direction générale du Contrôle économique et de la répression des fraudes du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a procédé du 24 au 27 avril 2017, à un contrôle spécial des prix, du poids et de la qualité des produits de grande consommation dans la ville de Ouagadougou. Ainsi, sur 433 commerçants contrôlés,   seulement 18 sont en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur.

Les vérifications ont permis de constater  sept (07) types d’infractions au nombre desquelles, la pratique de prix illicites, le défaut de publicité sur les prix, la tromperie du consommateur sur le poids, le non- respect des règles de la facturation et l’atteinte à la sécurité du consommateur, notamment par la vente de produits périmés ou prohibés dont l’état est joint en annexe.
Par ailleurs, douze (12) types de produits impropres à la consommation ont été saisis et seront détruits.

Les sanctions infligées aux contrevenants ont permis de recouvrer   la somme de quatre millions cinq cent quatre-vingt-un mille cinq cents (4 581 500) francs CFA.
Le Ministre en charge du commerce invite les consommateurs à dénoncer toute pratique illicite qu’ils viendraient à constater en appelant aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso. »

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé