Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)
Burkina: Le poste forestier de Nassougou (Est) a été attaqué jeudi par des assaillants sans faire de victime (AIB)
CILSS: Roch Kaboré plaide pour la valorisation des produits forestiers non ligneux à lors de la 33e journée du Comité-inter-état (AIB)
France: Richard Ferrand a été élu président de l’Assemblée nationale

ECONOMIE

Un contrôle spécial des prix, du poids et de la qualité des produits de grande consommation mené du 24 au 27 avril 2017 dans la ville de Ouagadougou a révélé que sur 433 commerçants contrôlés,  seulement 18 sont en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur. Les sanctions infligées aux contrevenants à l’issue du contrôle ont permis de recouvrer 4 millions 581 mille 500 FCFA.


« La Direction générale du Contrôle économique et de la répression des fraudes du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a procédé du 24 au 27 avril 2017, à un contrôle spécial des prix, du poids et de la qualité des produits de grande consommation dans la ville de Ouagadougou. Ainsi, sur 433 commerçants contrôlés,   seulement 18 sont en règle vis-à-vis de la réglementation en vigueur.

Les vérifications ont permis de constater  sept (07) types d’infractions au nombre desquelles, la pratique de prix illicites, le défaut de publicité sur les prix, la tromperie du consommateur sur le poids, le non- respect des règles de la facturation et l’atteinte à la sécurité du consommateur, notamment par la vente de produits périmés ou prohibés dont l’état est joint en annexe.
Par ailleurs, douze (12) types de produits impropres à la consommation ont été saisis et seront détruits.

Les sanctions infligées aux contrevenants ont permis de recouvrer   la somme de quatre millions cinq cent quatre-vingt-un mille cinq cents (4 581 500) francs CFA.
Le Ministre en charge du commerce invite les consommateurs à dénoncer toute pratique illicite qu’ils viendraient à constater en appelant aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso. »

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir