Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

ECONOMIE

La baguette de pain de 130 FCFA sera bientôt de retour, si l’on en croit ce communiqué du ministère en charge du Commerce qui annonce que suite aux travaux du Cadre de Concertation Tripartite, les boulangers se sont engagés à continuer la production simultanée des deux types de pain (pain de 180g et 200g) respectivement au prix de 130F et 150F.


«Le Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat porte à la connaissance du public, que suite aux travaux du Cadre de Concertation Tripartite (CCT) du 14 mars 2017, il a été décidé de mettre en place un comité ad’ hoc chargé d’examiner la question du prix du pain.

Ce comité  était composé de représentants du Ministère en charge du commerce, de représentants des associations de consommateurs (la Ligue des Consommateurs du Burkina, l’Association des Consommateurs du Burkina, l’Organisation des consommateurs du Burkina, Vigi-Consommateurs), de représentants de la profession de boulangerie notamment la Fédération Burkinabè des Patrons de Boulangeries, pâtisseries et confiseries et l’Union des Fondateurs de Boulangeries du Faso et des représentants des associations de revendeurs de pain.

Au terme de ses travaux le 22 mars 2017, le comité a convenu des conclusions suivantes :

-    L’engagement des boulangers à continuer la production simultanée des deux types de pain (pain de 180g et 200g) respectivement au prix de 130F et 150F, assortie de leur ferme volonté à sensibiliser tous les boulangers dans le sens du respect de cette décision. Cette mesure fera l’objet d’une application pendant une période de deux à trois mois à l’issue de laquelle, on en procéderait à une évaluation;
-    pendant la période indiquée, le MCIA s’engage à intensifier les contrôles en ce qui concerne le poids et la qualité du pain
-    l’engament de l’Etat, à travers le MCIA, à examiner avec beaucoup d’attention les doléances à lui soumises par les boulangers, par lettre en date du 15 mars 2017 ;

Des points relatifs à la formation des acteurs, leur regroupement en GIE et des échanges avec la SONABEL sur les opportunités de la double tarification ont été également évoqués.

Les différentes parties ont enfin convenu de maintenir le dialogue afin d’anticiper les situations éventuelles de blocage et de tenir d’ici à un mois, une rencontre d’évaluation à mi-parcours de mise en œuvre des engagements. »

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir