Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

ECONOMIE

Après le lancement officiel de Orange au Burkina Faso, les responsables de la société de téléphonie mobile ont été reçus vendredi 17 mars 2017 par le président de l’Autorité de régulation électronique et des postes (Arcep).



Après la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes et le Premier ministre, c’était au tour du président de l’Arcep de recevoir Bruno Mettling, Président directeur général du groupe Orange Afrique et Moyen Orient et sa suite. Les échanges ont essentiellement porté sur la tarification, la qualité des services et le respect du cahier de charge par Orange au Burkina Faso.

Le régulateur de la téléphonie mobile au Burkina s’est montré très attentif à la formation de personnes qui exercent dans ce secteur d’activité. Tontama Charles Millogo, président de l’Arcep, considère que «le développement des compétences dans le secteur de la communication est un élément clé en termes d’emploi».

Conformément à ses engagements, Ben Cheick Haïdara, le directeur général de Orange/Burkina a précisé les efforts de formation de l’entreprise qu’il dirige. «Nous sommes conformes à nos engagements en termes d’emploi», a indiqué M. Haïdara.
Pour sa part,  Bruno Mettling  a ajouté que «le modèle Orange est un modèle très attentif à disposer de formations de manière à ce que le Burkina dispose de l’ensemble des compétences requises pour exercer cette activité».

L’arrivée de la 4G est aussi une préoccupation majeure pour Orange. «Je suis frappé par les attentes sur l’arrivée de la 4G au Burkina. Nous rassurons la disponibilité et la mobilisation de Orange pour que la 4G puisse arriver le plus rapidement possible comme l’attend tout le pays», a ajouté M. Mettling à sa sortie d’audience.

C’est donc un partenariat gagnant-gagnant entre Orange et le Burkina qui entendent mutualiser désormais leurs forces pour le développement de l’économie numérique au Burkina. Orange entend mettre son expérience au service du Burkina et le Burkina s’engage aussi à travailler avec Orange dans l’atteinte des objectifs respectifs.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat peut-elle mettre fin aux grèves à répétition au Burkina?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé