Aujourd'hui,
URGENT
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020

ECONOMIE

Le prix du pain subit une hausse ce 1er mars 2017 au Burkina Faso. Les boulangers expliquent que cette augmentation leur permettra de faire face à de nouvelles charges.


Ainsi, la  baguette de pain de 180 grammes passe à 200 grammes et change aussi de prix : 150 FCFA, au lieu de 130 F CFA à Bobo et Ouagadougou. Dans les autres localités, le poids est amené à 190 grammes pour le même prix.

Ce réajustement est censé permettre aux promoteurs de boulangeries « de mettre en œuvre la nouvelle convention collective du personnel des boulangeries et pâtisseries, dont la signature a eu lieu le 10 février 2017, et qui induira une amélioration conséquente de la rémunération des travailleurs », explique un communiqué conjoint de la Fédération burkinabè des patrons de boulangeries, pâtisseries et confiseries et de l’Union des fondateurs de boulangeries du Faso.

L’augmentation du prix du pain devrait aussi, d’après le même document, « permettre de faire face à la hausse continue des prix des matières premières et des équipements entrant dans la fabrication du pain.»

En juin 2016, les employés des boulangeries ont observé une grève d’une semaine pour réclamer la signature d'une convention collective pour laquelle ils étaient en négociation depuis 2015 et une augmentation des salaires. Le mouvement de protestation s'était étendu à pratiquement tout le pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé