Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

Image d'illustration

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) est sorti de son silence ce samedi 24 novembre 2018 au cours d’une conférence de presse, qui servait de cadre pour qu’elle livre sa position face à la retenue à la source de la taxe de résidence opérée par le gouvernement. Il qualifie cette mesure de « répression fiscale ».

Le groupe de la Banque mondiale au Burkina Faso a tenu un déjeuner de presse avec le réseau des journalistes de la banque mondiale   le vendredi 23 novembre 2018. La  présentation  du nouveau cadre de partenariat de la Banque mondiale avec le Burkina  et l’ensemble des projets et programmes financés par la banque (portefeuille)  était à l’ordre du jour.

La conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement s’est tenue le 19 novembre 2018 au siège de l’institution. Au programme, le lancement du rapport 2018 sur les pays les moins développés sous le  thème : «L’entreprenariat au service de la transformation structurelle : changer de cap». A Ouagadoudou, cette conférence a été présidée par le ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle Smaïla Ouédraogo.

Le Burkina organise sa première édition du Salon de l’élevage dénommé «Sabel» du 27 novembre au 1er décembre 2018 à Ouagadougou. A une semaine de l’évènement, le comité national d’organisation présidé par Somanogo Koutou, par ailleurs ministre des Ressources animales et halieutiques était face à la presse ce mardi 20 novembre pour dévoiler les grands axes de cet évènement.

Après 30 ans de présence au Burkina, Citland international entend à l’horizon 2020, être confirmé dans la position de plus grand réseau de distribution et services spécialisés en Afrique, avec plus de 20 agences à travers le continent. A cet effet, l’entreprise a inauguré ses deux nouveaux entrepôts sous douanes remplaçant celui de Saaba, plus proches et plus grands. Ces deux nouveaux entrepôts situés à Somgandé, un quartier de Ouagadougou, ont été inaugurés le vendredi 16 novembre 2018.

Ecobank Burkina a marqué le coup à nouveau en ce samedi 17 novembre 2018 à l’occasion de sa traditionnelle «Journée Ecobank». En effet, pour cette année 2018, la banque panafricaine a jeté son regard sur les enfants orphelins et vulnérables placés dans des familles d’accueil de la ville de Ouagadougou. C’est un chèque d’un montant de 12.939.000 F CFA et 1.500 boîtes de lait qui ont été offerts afin de venir en aide aux enfants dans le besoin. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré officiellement, en fin de matinée, l’échangeur du Nord. Cette infrastructure, qui a coûté 70 milliards de FCFA, va permettre de décongestionner la circulation sur les axes routiers concernés, d’assurer une bonne structuration du réseau de voirie urbaine et d’accroître la sécurité routière dans cette partie de la capitale.

©Ciomag

Cette chronique du gouvernement est consacrée à la tenue à Ouagadougou de la 14e édition de la Semaine nationale de l’Internet du 20 au 24 novembre 2018 sous le thème : « Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société ».

DR

L’Union pour le progrès et le changement (UPC), le parti du chef de file de l’opposition, se prononce, dans la déclaration qui suit, sur la hausse du prix de l’essence. 

Le Burkina Faso a reçu en 2017 comme aide publique au développement près de   654,373 milliards de FCFA, selon le  Rapport 2017 sur la coopération au développement (RCD), présenté jeudi 8 novembre par la ministre en charge de l’Economie Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori. Selon  cette dépêche de l’Agence d’Information du Burkina (AIB), cette aide provient de trois sources de financements.

A partir de ce vendredi 9 novembre 2018, le  prix du litre du carburant à la pompe connaîtra une hausse de 75 F CFA sur l’ensemble du territoire burkinabè. Cette augmentation va concerner l’essence « Super » et le « gasoil ». C’est ce qui ressort du Conseil du ministre tenu ce jeudi 8 novembre 2018.

Le Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (Pariis), rentre dans le cadre des objectifs établis dans la déclaration de Dakar de 2013, à travers la réalisation des investissements dans le secteur de l’agriculture. Ce projet régional sur l’irrigation, permettra l’amélioration des performances et de la productivité agricole sur la base d’une approche participative et systémique de résolution des problèmes et de développement de solutions adaptées. Il a été lancé officiellement ce jeudi 8 novembre 2018 à Ouagadougou.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé