Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

Dans le but de mieux servir sa clientèle diversifiée, le groupe Ecobank a mis en place courant 2011, un produit innovant appelé « OMNI ». Ledit produit entre dans le cadre de la stratégie de la banque consistant à rendre accessible partout et en tout temps, les produits et services à la clientèle à travers la digitalisation. Ecobank OMNI a été présenté aux décideurs et acteurs des grandes, moyennes et petites entreprises burkinabè ce mardi 9 mai 2017 à Ouagadougou au cours d'un forum organisé par Ecobank Burkina.

« La croissance économique en Afrique subsaharienne est en train de rebondir en 2017, après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas depuis plus de deux décennies. » Voici en substance ce qui ressort de la 15e édition d’Africa’s Pulse, publiée ce mercredi 19 avril 2017. C’est à travers une visioconférence, avec pour principal intervenant Alfred Zeufack, économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique, qu’ont été présentées les conclusions de ces travaux d’analyse, depuis le siège de l’institution financière mondiale, à Washington.

La devise du groupe CIMAF (Ph. SM)

Le cimentier marocain CIMAF lance une nouvelle unité de production dans la ville de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

Les distorsions créées par les soutiens internes étouffent les filières coton africaines

Les quatre pays co-auteurs de l'initiative sectorielle en faveur du coton (C4), le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad qui se sont dressés depuis 2003 contre les subventions accordées par certains pays à leurs producteurs de coton, créant ainsi des distorsions sur le marché, au détriment des pays les moins avancés, se réunissent du 18 au 21 avril 2017 à Cotonou au Bénin.

Le Sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a pris fin dans l’après-midi du lundi 10 avril 2017 à Abidjan en présence des huit chefs d’Etat de l’Union dont le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE.

Ce mardi 4 avril 2017 à Ouagadougou, le directeur général de l’Agence française de développement (AFD), Remy Rioux, et celui de la Caisse de dépôt et de consignation de France, Pierre-Réné Lemas, ont eu une séance de travail avec le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba. Cette séance a sur l’annonce de la création d’une caisse de dépôt et de consignation au Burkina Faso. L’AFD a quant à elle annoncé la création d’un fonds commun d’investissement en Afrique. La rencontre a également permis d’évoquer la question des autres projets financés par l’AFD au Burkina Faso, notamment la centrale solaire de Zagtouli.

La baguette de pain de 130 FCFA sera bientôt de retour, si l’on en croit ce communiqué du ministère en charge du Commerce qui annonce que suite aux travaux du Cadre de Concertation Tripartite, les boulangers se sont engagés à continuer la production simultanée des deux types de pain (pain de 180g et 200g) respectivement au prix de 130F et 150F.

Le site de CIMASSO en travaux (Ph. SM)

Le chef de canton de Bobo-Dioulasso a effectué une visite du site de l’usine de cimenterie CIMASSO dans la matinée du vendredi 24 mars 2017. Accompagné par une forte délégation de notabilités coutumières, sa majesté a voulu, à travers cette visite, prouver son soutien aux promoteurs de cette unité industrielle. Mais également il a dit souhaiter que cette visite face taire les tergiversations qui entourent le projet, dès lors que le rapport de contrexpertise indépendante rendu public début mars ne fait cas d’aucun risque environnemental grave dans la mise en œuvre du projet.

Le ministre burkinabè du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat Stéphane Sanou a participé les 20 et 21 mars 2017 à Genève, à la 5è édition du Africa CEO Forum. Cette rencontre organisée par le Groupe Jeune Afrique a regroupé les dirigeants des plus grandes entreprises africaines et internationales, les décideurs politiques de plus de 40 pays africains et les financiers les plus actifs sur le continent.

A partir de dimanche 26 mars 2017, Air France propose cinq vols directs entre Ouagadougou et Paris. C’est l’information donnée ce lundi 20 mars 2017 au cours d’un point de presse à Ouagadougou par les responsables de la compagnie.

Après le lancement officiel de Orange au Burkina Faso, les responsables de la société de téléphonie mobile ont été reçus vendredi 17 mars 2017 par le président de l’Autorité de régulation électronique et des postes (Arcep).

La date du 16 mars 2017, marque le lancement officiel du groupe Orange au Burkina Faso. Cette implantation sur le sol burkinabè intervient pratiquement une année après avoir racheté Airtel. Dans la foulée de ce lancement, la société a procédé à l’inauguration de son Shop principal.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé