Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

CULTURE

A 10 jours de l’ouverture de la 25ème édition de la biennale du cinéma africain, le comité national d’organisation a rencontré la presse et les acteurs du cinéma ce jeudi 16 février 2017 à Ouagadougou. L’objectif était de faire le point des préparatifs à mi-parcours pour l’organisation de cet évènement qui focalise le monde du cinéma sur le pays des hommes intègres.


Pour cette 25ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), véritable cadre de révélation d’œuvres cinématographiques africaines, ce sont 160 films qui seront projetés dans quatre salles numérisées et quatre autres équipées de vidéos projecteurs. C’est le Film «Frontière» de la cinéaste burkinabè Apolline Traoré qui a été retenu pour le lancement de cette édition 2017. Cette année, il y aura également deux séances de projections réservées à la presse à partir du dimanche 26 février au 3 mars 2017 tous les matins aux séances de 8 heures.

Pour ce qui est du Marché international du cinéma et de la télévision africaine (Mica), le délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, a précisé que toutes les activités se dérouleront du côté de Ouaga 2000. Selon lui, cette année, toutes les activités relatives aux rencontres professionnelles seront concentrées dans le même espace que le Mica afin de donner plus de force au Marché. «Il y aura une rencontre inaugurale le 26 février avec une conférence sur le thème du financement. En plus de cela, il y a une dizaine de rencontres professionnelles qui sont prévue», a martelé le délégué général. Le côté off de cette biennale, pour permettre à la majorité des populations de participer au Fespaco, selon M. Ardiouma, concerne essentiellement les foires, les galeries marchandes, les plateaux de concerts musicaux qui auront lieu à la Maison du peuple, à la Place de la nation et bien évidemment au siège du Fespaco.

La Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur, a décidé d’organisé un village dénommé «Village Akwaba» à la Place de la nation. Elle sera présente avec une délégation ministérielle et une centaine d’étudiants. S’agissant de l’évènementiel qui est basé essentiellement sur les cérémonies officielles d’ouverture et de clôture et la remise des prix spéciaux, le délégué général a précisé que la cérémonie d’ouverture se déroulera au Stade Issoufou Joseph Conombo (ex Stade municipal) le samedi 25 février à 16h avec la présence de la méga star ivoirienne Alpha Blondy. La cérémonie de clôture quant à elle aura lieu au palais des sports de Ouaga 2000 le 4 mars.

Tapis rouge pour les festivaliers

« Le choix du stade Issoufou Conombo vise à permettre à la population de venir véritablement vivre cette fête», a expliqué Stanislas Méda, président du comité d’organisation. L’innovation pour cette année, c’est la nuit des célébrités. Il s’agit selon M. Soma, de magnifier les comédiens du cinéma au cours de cette nuit. «Il y a aussi le lancement de la plateforme mobile du Fespaco avec un partenaire qui va associer à ce lancement la promotion de la mode africaine. Un tapis rouge sera dressé pour l’ensemble de la population à la clôture», a ajouté M. Soma.

«Afin de mieux faire connaitre le Burkina aux nombreux festivaliers, des sorties sur des lieux touristiques seront organisées», foi de M. Méda. Il s’agira entre autres du site des sculptures sur granite de Laongo, le Mausolée de Naaba Oubri, le Musée de Manéga. Pour la question de sécurité, «le risque zéro n'existe pas en matière de sécurité mais nous ferons en sortes que les mesures idoines soient mises en place jusqu’à la fin du Fespaco», a rassuré  Marcel Paré, président de la commission sécurité.
Rappelons que la 25ème édition du Fespaco se tiendra du 25 février au 4 mars prochain sous le thème «formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel». Les cérémonies d’ouverture et de clôture sont placées sou la présidence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé