Aujourd'hui,
URGENT
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal
Immigration: record de 71 millions de déplacés et de réfugiés dans le monde en 2018
France: l’ex-président Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption dans l'affaires des «écoutes»
Burkina: 17 civils tués dans une attaque terroriste à Béléhédé dans le département de Tongomayel (Province du Soum)
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 

CULTURE

Les rideaux ont été officiellement levées le mercredi 8 février 2017, sur le site de la place de la femme, au quartier Goughin de Ouagadougou, à l’occasion du festival de rue « Rendez-vous chez nous ». Cette 8e édition dont la réflexion sera menée au tour du thème : « Arts dans l’espace public, baromètre de la démocratie : sécurité et vivre et ensemble », se tiendra jusqu’au 26 février 2017.


Après la grande parade dans les artères de Ouagadougou qui marquait le lancement de l’édition 2016 de ce rendez-vous, le moment est venu de passer à l’étape de l’ouverture des différentes scènes de spectacles.

Organisé par le collectif ACMUR « Assez de murs » (Association arts, clowns, marionnettes et musiques dans nos rues), depuis 2009 cet évènement destiné aux populations aussi bien rurales qu’urbaines, se présente comme un espace avec pour but de démocratiser les arts de la rue sous toutes ses formes. Selon Boniface Kagambega, « nous offrons aux populations de découvrir des cultures d’autres horizons et cela à titre gratuit. »

Comme innovation à ce 8e rendez-vous, il y aura une étape à Bamako du 23 au 26 février. « A cela on peut ajouter un projet proposé par la Colombie, ainsi que la mise en œuvre d’un globe présentant des photos d’enfants du Burkina, de la France, d’Haïti que nous avons formé», a indiqué M. Kagambega.

Prendront part aux festivités de « Rendez-vous chez nous » de cette année, 45 compagnies en provenance du Burkina Faso, du Mali, du Ghana, du Togo, de Côte d’Ivoire, du Bénin, de France et de Suisse. En dehors de ces compagnies, il y aura également des stars de la musique dont Smarty, Dicko Fils, Leekma du Burkina Faso. La grande attraction de ce plateau artistique sera le concert avec l’un des plus grands groupes de reggae français, Dub Inc.

En effet, « Rendez-vous chez nous » est devenu au fil des éditions, la plate-forme de référence pour l’accompagnement, le développement et la valorisation des arts de la rue en Afrique de l’Ouest. Il aide à la création des spectacles de rue, à la formation d’artistes, à la diffusion de spectacle, et bien d’autres. « A l’occasion de cette 8e édition, sont attendus 223 650 spectateurs, 340 artistes pour 112 représentations », a conclu Boniface Kagambega. 

Guy Serge Aka   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé