Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

CULTURE

Le Directeur délégué, attaché culturel de l'Institut français de Ouagadougou était à bâton rompu avec une vingtaine de journalistes culturels le vendredi 17 juillet 2020. Ceci pour annoncer les vacances culturelles de l'IF Ouaga. Autour d'un cocktail, Patrick Hauguel a pris langue avec les hommes des médias afin de renforcer la collaboration entre l'institution qu'il dirige et la presse nationale.


L'objectif de cette rencontre étant de renforcer les liens entre les deux partenaires, les grands discours n'étaient donc pas à l'ordre du jour. Patrick Hauguel a simplement présenté les grandes attractions des mois de septembre et octobre 2020, les innovations etc. En termes d'innovations, l'IF Ouaga met désormais des badges personnalisés à la disposition des hommes et femmes des médias afin de leur permettre l'accès facile à tous moments au sein de l'institution pour leurs besoins professionnels. L'IF met également à la disposition (gratuitement) des hommes et femmes des médias, sa salle du Petit Meliès en cas de besoin.

Autant d'innovations qui ne laissent les journalistes indifférents. Au cours des échanges, les uns et les autres ont réitéré leur accompagnement et surtout salué les différentes initiatives qui permettront selon eux, de faciliter leur travail. En termes de programmation, de grandes dates sont à retenir. Notamment le vendredi 18 septembre avec le concert de l'artiste musicien Dez Altino, Adama Dembélé Dezoumba (vendredi 2 octobre), les questions de société, la finale du championnat national de débat et d'art oratoire (samedi 26 septembre), "Rire en fête" (samedi 3 octobre) avec Moussa Petit Sergent et surtout le regard de Pierre Verger, photographe voyageur à travers l'exposition "Burkina 1936" qui retrace les grandes figures burkinabè des années 30.

Organe majeur de la coopération culturelle au Burkina Faso, l’Institut français de Ouagadougou participe à la promotion des échanges artistiques et au dialogue culturel franco-burkinabè. Lieu de rencontres et d’échanges ouvert à tous, il accueille la culture dans toute sa diversité. L'on peut y savourer une riche programmation qui fait la part belle à la création contemporaine burkinabè et française dans les domaines de la musique, des arts plastiques, du théâtre, des arts de la rue, du cinéma, du débat d’idées et de la culture scientifique.
   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir