Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

CULTURE

Le 30 janvier 2016, Malika la Slameuse mettait sur le marché du disque burkinabè son premier album 100% slam. Composé de 13 titres, l’album « Slamazone » aura permis à l’artiste selon son staff managérial, de faire de grandes scènes au Burkina et dans la sous-région. Pour marquer l’an I de l’œuvre, l’artiste a sorti le 1er janvier dernier, un nouveau single baptisé « Mon @ » ou encore « Mon arobase ».


« Mon @ » selon   Rakizatou Malika Ouattara à l’état civil, « magnifie l'amour vraie au sens propre ». Avec sa voix langoureuse qui vous emporte dès les premières notes musicales de cette chanson, Malika allie justesse et finasse dans ses propos, toujours dans son genre musical, le slam.

En rappel, les débuts de Malika dans le slam remontent à 2009 au festival Ouaga Hip hop. En 2012, elle rafle de nombreux prix parmi lesquels, celui du concours de slam organisé par le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) sur le thème « Je m’inscris et je vote » et celui du concours de slam « Be Positif ». Elle s’est par la suite forgée une identité de slameuse à travers ses textes. Le 12 octobre 2015, Malika signe « l’Homme qu’il me faut », un sigle qui annonce la sortie de l’album « Slamazone » sorti en janvier 2016.

Abel Azonhandé
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir