Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

©Dr

CULTURE

Un événement dénommé « Couleur vacances » bat actuellement son plein actuellement à Bobo Dioulasso. Mais en début de semaine, des images dudit événement mettant en scène des jeunes garçons et filles en train de s’embrasser publiquement au sein de la maison de culture, ont circulé sur les réseaux sociaux. Des images qui n’ont pas manqué d’indigner plusieurs acteurs de la scène nationale. Dans la déclaration qui suit, le ministère de la Culture informe avoir convoqué le promoteur pour une mise en garde. 

"Suite à la diffusion d’images de jeunes s'embrassant publiquement à l’émission Couleur Vacances, au tollé et à l’indignation générale que cela a suscité, le Ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, en visite pour des raisons sociales à Bobo Dioulasso, a convoqué le promoteur de l'événement ce mercredi 28 août à 10h à la Maison de la culture.

Le 4e  Adjoint au Maire de Bobo Dioulasso, Alain Sanou, chargé des affaires culturelles, a pris part à cette réunion qui visait à rappeler au promoteur son obligation de mener ses activités dans le cadre strict du respect des valeurs culturelles et traditionnelles africaines de façon générale et burkinabè spécifiquement. Le Ministre s’est voulu être clair et strict à cette occasion. « Les espaces de distraction culturelle ne doivent contribuer aucunement, à la dépravation des mœurs de notre jeunesse », a t-il insisté. Ces espaces doivent contribuer plutôt à leur épanouissement en leur faisant découvrir le riche patrimoine culturel de notre nation.

A l'issue de la rencontre, il a été convenu ce qui suit:

- une déclaration publique du promoteur pour s'excuser auprès des populations ;

- son engagement à prendre toutes les dispositions en collaboration avec les services de l'Etat et de la commune pour garantir la bonne moralité de l'événement au regard de l'intérêt des jeunes pour la manifestation et de son importance dans le champ culturel de la ville de Bobo;

- la poursuite l'édition en cours.

Le ministère se réserve le droit d'interdire la tenue de l'événement dans les locaux de Maison de la culture et de procéder au retrait de la licence du promoteur, en cas de récidive."

Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé