Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

CULTURE

La 2è édition du Festival international de la culture Haussa du Burkina (Festicha) se tient du 7 au 9 décembre 2018. Placée sous le thème : «Langue et culture, facteurs de paix, de stabilité et de développement durable», le Festicha 2018 se veut un cadre de dialogue culturel intercommunautaire entre Africains.


Organisé par l’Association Makaranta en partenariat avec le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) à travers le Musée national, le Festicha a pour objectif de montrer l’importance de la langue et de la culture dans le processus de consolidation de la paix, de la stabilité et du développement durable. Placée sous le patronage du MCAT et le parrainage du maire de la commune de Ouagadougou, cette deuxième édition du festival aux dires des organisateurs, va réunir environ 500 participants venus de toutes les régions du Burkina et 14 pays africains.

Les activités au programme de cette 2è édition sont entre autre, une exposition muséale, un colloque, une foire des produits et des mets Haussa, des jeux traditionnels, des prestations de troupes de musique et de danse etc. L’édition 2018 du Festicha sera surtout marquée par le concert le samedi 8 décembre à la maison du peuple de Ouagadougou, de la star internationale de la musique haussa, Fati Niger et de l’artiste burkinabè Idak Bassawé. Plusieurs pays africains où résident des communautés Haussa sont attendus à Ouagadougou. Il s’agit notamment du Nigéria, du Niger, du Ghana, du Cameroun, du Tchad, du Soudan, du Bénin, du Togo, de la Centrafrique, du Congo-Brazzaville, de l’Erythrée, du Gabon et de la Guinée équatoriale.

«Les Haussa sont arrivées au Burkina depuis le 15è siècle. Ils se sont installés dans les différentes régions du pays auprès des chefferies coutumières et ont tissé de bonnes relations avec les communautés d’accueil. Les Haussa se sont regroupés dans des ones communément appelées Zango ou Zangouetin ou encore Djongin. A Ouagadougou par exemple, le quartier Zangouetin était un des plus vieux quartiers aux côtés de Koulouba et Kamsaonghin. On retrouve même ce quartier sur les cartes de Ouagadougou datant de 1892. Le Haussa fait partie des 62 langues nationales du Burkina. Culturellement et linguistiquement, la communauté Haussa a apporté sa contribution au cours de l’histoire du Burkina et certains aspects culturels et linguistiques, ont été empruntés à la culture Haussa par leurs communautés d’accueil. Ainsi, le Dodogho en mooré dérivé du mot Haussa Dodo (monstre imaginaire) et la danse Tarkaï signifiant de la tête. Sur le plan culinaire, le Foura (boule d’acassa), le Koula koula (Kuli-kuli en Haussa), le Masa (galette) sont des mets Haussa. La toponymie de certaines régions révèle de la civilisation Haussa. Par exemple Fada N’Gourma signifie palais des Gourmantché en Haussa», explique Abdoul Rasmane Nagarba, coordonnateur national du Festicha.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé